Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tentatives d'enlèvements d'enfants : beaucoup de rumeurs, peu de faits

lun 03/04/2017 - 19:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Depuis le 14 mars, au moins six alertes concernant des tentatives d'enlèvement de mineurs ont fait l'objet d'une médiatisation ou d'un bouche à oreille, dans la Haute-Loire et la Loire. Sur ces six signalements, seuls trois sont pris au sérieux par la Justice. Pour le reste, il est d'ores et déjà établi qu'il ne s'agit pas de tentatives d'enlèvement d'enfants.
Un mensonge et une tentative de drague
Ainsi, les forces de l'ordre ont reçu un signalement pour tentative d'enlèvement le 25 mars, après le concert de Tal à Vals-près-le-Puy. Deux jeunes filles auraient été harcelées par un homme inconnu à la sortie du concert. C'est en tout cas ce que laissait entendre un coup de fil anonyme reçu par les policiers. Après de courtes recherches, les enquêteurs ont découvert qu'il s'agissait seulement d'une "tentative de drague"

A Saint Just-Saint-Rambert (42), un enfant de 11 ans a dénoncé un homme circulant en Audi noire, car il lui aurait proposé de monter à la sortie de l'école, lundi 27 mars. Auditionné, le garçon a reconnu qu'il s'agissait d'un mensonge.
Peu d'alertes crédibles depuis le 14 mars
Comme indiqué sur cette carte, peu d'alertes sont considérées comme inquiétantes par la Justice. Trois enquêtes sont en cours. Pour l'instant, aucune d'entre elle ne permet de confirmer une tentative d'enlèvement. Le principal dossier reste celui du 14 mars. Ce jour-là, deux tentatives présumées ont eu lieu à Monistrol et Yssingeaux. Le procureur de la Haute-Loire n'écarte pour l'instant aucune piste, même si "rien ne prouve à ce jour qu'il s'agisse de tentatives d'enlèvement".

 

Clément L'hôte