Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Yssingeaux

Le MoDem régional entérine l'alliance avec Macron

dim 12/03/2017 - 11:59 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Ce samedi 11 mars 2017, dans le cadre convivial de la Ferme de Lavée à Yssingeaux, les cadres du MoDem d'Auvergne Rhône-Alpes avaient donné rendez-vous aux adhérents pour définir une convention régionale. Il s'agissait de faire le point sur l'offre d'alliance de François Bayrou au candidat à la présidentielle Emmanuel Macron et de préciser les axes de travail.
Parmi les élus présents, Gérard Roche, sénateur de Haute-Loire, Jean-Noël Barrot, conseiller départemental du canton d'Yssingeaux, Anne Audrey Perrin-Patural, déléguée départementale du MoDem Haute-Loire, ou encore Jean-Marie Peyron, président du MoDem Haute-Loire.
"Une alliance oui, une fusion non"
Marc Fesneau, secrétaire général du parti au plan national, est revenu sur la situation politique et a évoqué le positionnement du parti avant le scrutin présidentiel. "Une alliance oui, une fusion non, et sous conditions", a t-il affirmé tout en rappelant les deux propositions principales chères à François Bayrou, la moralisation de la vie publique et le dépassement des clivages politiques. Et Gérard Roche de préciser : "Il n'y aura aucun marchandage, juste une présence à affirmer au sein d'une coalition."
"Des points de convergence dans son programme"
"Dans le programme de Macron, on a trouvé des points de convergence, on a un projet d'espoir avec des propositions réalisables. Le leader d'En Marche a une vision positive de la France. Autant de complémentarités qui sont un enrichissement, de quoi bâtir un grand parti démocrate", a t-il complété. Et Jean-Noël Barrot, jusqu'ici très discret, d'ajouter : "le pari, c'est de profiter de cet élan pour porter nos valeurs".  Un autre élu assure que "les gens sont inquiets par rapport à la mondialisation, on le voit bien ici dans le monde rural, on va leur répondre et Macron va faire des propositions".
"L'objectif prioritaire, c'est de gagner la présidentielle"
"Le mouvement est en ordre de marche et le temps du dépassement de soi-même est venu. L'objectif prioritaire, c'est de gagner la présidentielle et on va mettre toute notre énergie pour cette étape", a confié le secrétaire général. Quand on leur demande s'ils ont des noms de candidats pressentis pour les élections législatives, les cadres du parti entretiennent le secret. "Il faut faire les choses dans l'ordre, mais on est prêt à gouverner avec Macron, et nous avons des candidats", a t-il déclaré.
"Il est clair dans son projet"
A l'heure de retracer le parcours de François Bayrou et d'évoquer le choix de l'alliance, les élus régionaux ont salué "sa remarquable constance" au fil du temps. "Quand certains lui reprochaient de pencher parfois à droite, d'autres fois à gauche, il a toujours eu un attachement profond aux valeurs qu'il porte. Il n'a pas été un super politicien, plutôt un intellectuel de la politique."
"Et Emmanuel Macron, est-il un centriste ?"
a osé un intervenant. "Il est en tout cas au centre de la vie politique !" a plaisanté un élu du parti. "Disons que c'est plutôt un progressiste et il est clair dans son projet."
M-A.B.