Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Une ponote soutient l'état islamique sur Facebook et termine en garde à vue

sam 18/02/2017 - 16:45 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Son message sur Facebook pourrait lui valoir 7 ans de prison. Une Ponote de 22 ans sera jugée prochainement pour apologie du terrorisme au tribunal correctionnel du Puy-en-Velay.
Un message vite effacé
Le message en question date de plusieurs semaines. Sur son compte Facebook, la jeune femme aurait exprimé son soutien à l'état islamique, organisation terroriste ayant revendiqué plusieurs attentats en France, dont ceux du Bataclan et de Nice. Ses propos ont choqué plusieurs internautes, et la Ponote a effacé le message. Trop tard : la Justice s'est saisie de l'affaire, et les policiers du Puy ont mené l'enquête.
Plus provocatrice que radicalisée
Celle-ci a abouti avec l'interpellation de la jeune  femme, à son domicile du Puy-en Velay, vendredi matin. Elle a été placée en garde à vue. Son logement a été perquisitionné, son portable analysé. Résultat : aucun indice ne permet d'envisager une éventuelle radicalisation. Pour les enquêteurs, la Ponote a probablement agi "par bêtise ou par provocation".
Elle risque 7 ans de prison
Peu importe : la prévenue comparaitra prochainement devant le tribunal correctionnel du Puy. Elle sera jugée pour "apologie du terrorisme", un délit puni au maximum de 7 ans d'emprisonnement et 100 000€ d'amende. La jeune femme, déjà condamnée dans un affaire de menaces réitérées de crime, a été conduite à la prison de La Talaudière, où elle purge actuellement une peine d'un mois d'emprisonnement.

Clément L'hôte