Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Moins de bébés mais toujours autant d'inventivité dans les prénoms

ven 06/01/2017 - 14:28 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

1 065. C’est le nombre de naissances enregistrées à l'unique maternité de Haute-Loire en 2016, soit la plus faible natalité depuis dix ans à l’hôpital Emile Roux du Puy-en-Velay (le pic de 2009 atteignait 1 283 naissances).

Comme souvent, on compte un peu plus de filles (534) que de garçons (521). Parmi ces bambins nés à l'hôpital de la ville-préfecture, 191 habitent Le Puy même.
Le service d'état civil de la mairie du Puy précise que 14 paires de jumeaux ont vu le jour à Emile Roux lors de l'année écoulée.
Quant aux prénoms choisis, on retrouve des valeurs sûres dans le haut du classement.
Chez les filles...

Et chez les garçons...

A l’inverse, de nombreux prénoms donnés aux bambins à la maternité du Puy n’ont été donnés qu’une seule fois au cours de cette année écoulée. En 2015, les parents les plus imaginatifs avaient choisi, par exemple, Yolando, Riton, Scylian, ou encore Numa pour leurs petits garçons, ou Ambrîne, Airohà, Lorolaye, ou encore Ysaline pour leurs petites filles. Voici un florilège, non exhaustif, des fruits de l’inventivité des néo-parents de 2016.
Honneur aux demoiselles.

Puis aux damoiseaux.

Selon les statistiques, le nombre de naissances en 2016 au Puy a largement dépassé le nombre de décès (854). Mais parmi ces naissances, 874 nourrissons ne résident pas au Puy. Si l'on prend en compte les cinq enfants nés hors commune et dont les parents sont domiciliés au Puy, cela laisse un excédent de naissances de 25 jeunes Ponots.
Le nombre total de décès est en légère baisse par rapport à l'année précédente, 2015, qui est cependant l'année record depuis 2006.
Aux 854 personnes décédées (447 hommes et 407 femmes) sur la commune du Puy lors des 12 mois écoulés, il faut ajouter 26 Ponots décédés à l'extérieur du Puy. Ce qui fait 210 Ponots.

Les mariages, eux (64), sont en hausse par rapport à l’année précédente et flirtent avec le record de 2007 (où 68 unions avaient été célébrées en mairie du Puy).

Les statistiques croisées :