Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Coup de jeune au Palais de Justice du Puy

lun 05/09/2016 - 18:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Alors que le mercato estival s'est clos la semaine dernière en football, et après l'arrivée d'une nouvelle équipe préfectorale il y a quelques jours, c'est au tour du Palais de Justice d'injecter du sang neuf dans ses rouages. On note d'ailleurs qu'il s'agit d'un premier poste pour les deux jeunes femmes.
Trois magistrats (deux au Parquet et une au Siège) vont ainsi découvrir le Palais de Justice du Puy-en-Velay après avoir été installés vendredi lors d'une audience solennelle en présence d'un grand nombre de personnalités représentant les autorités civiles et religieuses, dont le préfet Eric Maire, le Président de région Laurent Wauquiez, le Président du département Jean-Pierre Marcon, le maire du Puy Michel Chapuis, le sénateur Olivier Cigolotti, le député Jean-Pierre Vigier, le colonel Jérôme Patoux, commandant le groupement de gendarmerie de la Haute-Loire, la commissaire divisionnaire Jeannine Buisson, directrice départementale de la sécurité publique au commissariat de police du Puy ou encore Mgr Luc Crépy, évêque du Puy, pour n'en citer qu'une poignée.

"On attend de découvrir les problèmes pour savoir si on a les solutions"
Le poste le plus prestigieux est celui de Procureur de la République et c'est Nicolas Rigot-Muller qui en hérite. S'il n'est âgé que de 43 ans, il est magistrat depuis quatorze ans déjà, et il a toujours exercé en Auvergne, notamment les six dernières années à la cour d'appel de Riom (second degré de juridiction).
Nicolas Rigot-Muller était déjà venu au Puy lors d'un grand procès, en juin 2013, "l'affaire Agnès" où il était délégué à la communication. Il succède à Jacques Louvier, qui était l'un de ses interlocuteurs lorsqu'il exerçait à la cour d'appel, "l'un de mes six procureurs, avec qui j'échangeais régulièrement". Il l'a bien sûr de nouveau rencontré cet été pour le passage de témoin au poste de procureur.
Nicolas Rigot-Muller, comment abordez-vous cette prise de fonction au poste de Procureur de la république du Puy ?

"Je suis excitée et j'ai un peu d'appréhension en même temps"
Alicia Vitello devient la nouvelle Juge d'instance. Elle est originaire de Saint-Etienne. Elle a 26 ans et elle a fait ses études à Saint-Etienne, à Lyon puis à l'ENM (ecole Nationale de Magistrature) de Bordeaux. Il s'agit ici de son premier poste et elle confesse, juste après avoir été installée : "je suis excitée et j'ai un peu d'appréhension en même temps".
Alicia Vitello, puisque vous avez longtemps vécu à Saint-Etienne, vous connaissez un peu le territoire auvergnat ? Quelles seront vos principales missions au quotidien ?

Enthousiasme pour la benjamine du Parquet
Sarah Ploquin obtient son premier poste comme substitut du Procureur de la République au Puy-en-Velay. Elle sera la benjamine du Parquet puisqu'elle a 26 ans. Elle est originaire de Lyon puis a fait l'ENM de Bordeaux et si elle est enthousiaste à l'idée de démarrer une nouvelle vie au Puy, elle ne connait encore que très peu la région.
Quelles sont les grandes lignes de votre fonction ? Comment apprhéndez-vous ce nouveau poste ?


Emma Jouve et Maxime Pitavy