Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Tous

Brioude

Les francs-maçons sortent de l'ombre

mer 27/04/2016 - 13:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

La franc-maçonnerie intrigue, fascine, effraie, parfois. Société secrète qui complote pour s'approprier le pouvoir ? Aimable club de nantis qui refont le monde autour d'une bouteille de Cognac* ? Groupe d'influence voué à contrôler la sphère politique ? Secte aux rites initiatiques douteux ?
Pour dissiper le mystère et tordre le cou aux idées reçues, le Grand Orient de France (GODF) a choisi voilà quelques années de s'ouvrir et d'informer l'opinion sur sa place dans le débat citoyen. Des rencontres ont d'ailleurs été organisées, par exemple, en 2013 et en 2015 au Puy-en-Velay.
Une semaine après les 3ème Utopiales Maçonniques, composées de débats et conférences ouverts à tous, la loge brivadoise Les Deux Mondes a proposé une rencontre à la Halle aux grains de Brioude, samedi 16 avril.

----Le Grand Orient de France. Né en 1773, le GODF, après avoir été dissout par le régime de Vichy, s'est éloigné de l'action politique directe au lendemain de la seconde Guerre mondiale afin de privilégier la réflexion philosophique et sociétale. Depuis 2010, il est ouvert aux femmes et compte aujourd'hui 1 250 loges et 52 000 initiés, soit plus du tiers des francs-maçons de France. Depuis 1987, la Fondation du GODF soutient financièrement des associations œuvrant au service de l’éducation, de la santé, des personnes victimes de catastrophes naturelles...-----Opération démystification
« Depuis quelques semaines, le Grand Orient de France lance un vaste mouvement d'extériorisation », a précisé Pierre Danel, Grand Maître adjoint de la plus ancienne obédience maçonnique française. « Travailler à l'amélioration matérielle et morale de l'humanité, ça ne se fait pas en vase clos ». Car c'est bien ce que prétendent faire les initiés du GODF : « travailler à l'amélioration matérielle et morale de l'humanité ». Et pour cela, ils réfléchissent et ils échangent. Santé publique, bioéthique, développement durable et autres « problèmes du monde et questions de société » sont au cœur de leurs préoccupations et de leurs réflexions.
« Dans nos ateliers, nous parlons dans un certain ordre en développant la capacité d'écoute de chacun », a précisé Pierre Danel. « Le nombre de fois où on prend la parole est limité car il ne s'agit pas de débattre interminablement. Il s'agit d'apporter sa pierre et son avis ». Sur des sujets tels que l'épuisement au travail, la dignité des détenus dans les prisons, la place des polyhandicapés dans la société... Et sur la laïcité, pierre angulaire du GODF.

Liberté, égalité, fraternité, laïcité
« La liberté absolue de conscience est le fondement de notre pensée », a poursuivi le numéro 2 du Grand Orient de France. « Nous nous refusons à toute affirmation dogmatique, l'appartenance à une religion n'est ni obligatoire ni interdite, et toutes les pensées honnêtement construites ont leur place. Aujourd'hui, pour réfléchir et apporter une solution aux conflits qui déchirent la planète, la laïcité est plus que jamais nécessaire ».
Reste à savoir ce que c'est au juste. Michel Despalle, fondateur du laboratoire Auvergne Laicité, en a lui-même convenu : « ce n'est pas très très clair, pour les gens ». « Le problème, c'est que la laïcité, historiquement, a été vécue pendant des décennies et des décennies comme un combat contre l'église catholique », a-t-il déploré. « C'est tellement imprimé dans nos esprits que l'on oublie complètement que la laïcité est le cadre indispensable pour que tout le monde puisse vivre en paix. C'est d'abord un cadre institutionnel que s'est donné la République et qui reconnait que les citoyens sont égaux en droits ».

----La maçonnerie à Brioude. La première loge maçonnique d'Auvergne a été fondée à Brioude en 1744. Aujourd'hui, la cité Saint-Julien compte « 5 ou 6 loges d'obédiences différentes, qui souhaitent travailler dans la discrétion », selon Jean Martin, Vénérable de la loge brivadoise du Grand Orient de France. Baptisée Les Deux Mondes, celle-ci a été fondée en 2011 et compte aujourd'hui une trentaine de frères et sœurs.-----Un engagement adogmatique et humaniste
Or, la défense des droits de l'homme et des valeurs de la République est justement l'axe central de l'engagement du Grand Orient de France. D'ailleurs sa devise n'est autre que « Liberté, Egalité, Fraternité » et ses travaux portent sur la manière de faire vivre ces principes humanistes. Particulièrement aujourd'hui, dans un monde en pleine mutation et en quête de nouveaux repères. « Nous sommes vigilants sur tout ce qui peut porter atteinte à l'humain et nous sommes convaincus que les droits de l'homme et du citoyen sont universels », a affirmé Pierre Danel. « Nous sommes dans un village planétaire et il nous faut constamment repenser la manière du vivre ensemble. Le danger serait de nous replier sur nous-mêmes. Nous avons une responsabilité, nous, membres du Grand Orient de France, pour que les valeurs que nous portons ne soient pas enchâssées dans le seul hexagone où nous nous terrerions frileusement. Nous avons quelque chose à apporter au monde et nous avons bien besoin de nous associer, tous, francs-maçons et autres citoyens éclairés, car nous n'avons pas la prétention, tout seuls, d'apporter toutes les réponses. Appuyons-nous sur ce qui éclaire le monde et ne passons pas notre temps seulement à nous lamenter sur les obscurantismes ».

I.A.

* L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.