Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Vals : le toit du château menace de s'envoler

lun 11/04/2016 - 14:03 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

Le château Fournerie, le long de l'avenue de Vals a dû être mis en sécurité ce lundi 11 avril aux environs de 9h30. Les bourrasques de vent soulevaient le toit en tôle de la bâtisse. Pas moins de 300 m2 risquaient de dégringoler dans la rue Francisque Enjolras.
Périmètre de sécurité
La police nationale et les sapeurs-pompiers du Puy-en-Velay ont été alertés pour un toit qui menaçait de s'envoler ce lundi matin. Au-dessus du château Fournerie, les tôles de toit provisoire ont été dangereusement soulevées par le vent.
La rue Francisque Enjolras a été fermée à la circulation pour limiter les risques si des objets tombaient depuis le haut de la bâtisse. Un périmètre de sécurité a même été installé par les services municipaux le temps de l'intervention. Une entreprise travaillant déjà sur la charpente s'est chargé de démonter les tôles qui posaient problème.
"Je leur avais dit 20 fois que ça allait tomber"
Le toit provisoire avait été installé après l'incendie qui avait ravagé l'ancien château en 2005. À l'époque, le propriétaire des lieux l'avait fait poser pour tenter de limiter les infiltrations dues aux intempéries. Aujourd'hui, des travaux ont été entrepris par son nouveau propriétaire, un entrepreneur (qui souhaite garder son anonymat). Le déblaiement de l'ancienne charpente est en cours. "Et on va enlever cette toiture horrible. Je leur avais dit 20 fois que ça allait tomber", s'agace-t-il.
Un immeuble neuf à la place ?
Cet entrepreneur espère pouvoir rénover la bâtisse. "On se bat avec l'administration pour avoir les autorisations". Le dossier coince, notamment au niveau de l'architecte des bâtiments de France. "Il voudrait qu'on refasse tout à l'identique. (...) On n'a même pas les plans dans le détail", développe-t-il. A ce jour, le fronton de la maison menace de s'effondrer. Le propriétaire met en garde : "S'il tombe, on ne pourra plus rien faire. Je vendrais et les deux personnes intéressées pour racheter voudraient la détruire pour construire un immeuble".
L'entrepreneur espère toujours. En attendant, une nouvelle toiture va être posée.

Emma Jouve