Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Vidéo : le lac du Bouchet sous la neige

jeu 11/02/2016 - 14:49 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Lauréat d'un des deux Trophées « coup de coeur » de la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) de Haute-Loire le 25 janvier dernier, Yoann Bernard a monté son entreprise Drone Evasion en 2014, à Cussac-Sur-Loire, après un licenciement économique. Il a été le premier en Haute-Loire à proposer des photos et des vidéos prises par un drone. La dernière en date livre des images magnifiques du lac du Bouchet sous la neige.

Site naturel le plus fréquenté de la Haute-Loire, le lac volcanique du Bouchet constitue un havre de paix dans un écrin forestier. C’est un site classé.
Situé sur la commune du Bouchet Saint-Nicolas, au Sud du Puy-en-Velay, il accueille, chaque année, des milliers de visiteurs attirés par la beauté des espaces naturels, la qualité des eaux et la pratique d’activés sportives (baignade, pédalo, plongée subaquatique, pêche).

> Voir la vidéo du lac du Bouchet vu des airs par Drone Evasion :

De nouveaux aménagements
Depuis 2013, la Communauté de Communes du Pays de Cayres-Pradelles, l’Office National des Forêts et le Département de la Haute-Loire travaillent conjointement dans le cadre d’une co-maîtrise d’ouvrage pour mener à bien le projet d’éco-développement du site. Celui-ci vise à "restaurer ce lieu emblématique de la Haute-Loire, en programmant de manière globale et cohérente son avenir en termes d’images, d’interprétation, d’aménagements et de gestion dans la durée", précise le Conseil départemental.
Aujourd’hui, la première phase de travaux est lancée, conduite par l’équipe de maîtrise d’oeuvre Miramand. La deuxième phase conduite par l’équipe de maîtrise d’oeuvre ONF a démarré début novembre 2015. La dernière phase devrait suivre rapidement ; l’objectif étant de terminer les travaux avant fin mai 2016.
----Fin janvier, une réunion de chantier a permis à tous les acteurs de mesurer les avancées quant au projet d'aménagement du lac du Bouchet qui a fait polémique.
> Lire le compte-rendu de cette réunion de chantier-----Compte tenu de la mobilisation locale, des recommandations, des permis d’aménager et de la nécessaire prise en compte de certaines espèces protégées, le projet a fait l’objet d’adaptations qui s’imposaient. Les travaux visent à mettre en valeur les qualités naturelles du site en proposant un nouvel accueil plus confortable et plus cohérent avec la fréquentation périodique du site.

Les principes d’aménagement sont multiples comme accroître la notoriété du lac du Bouchet pour en faire un élément incontournable du plateau du Devès et du Département, en bénéficiant des labels « pavillon bleu » (déjà obtenu en 2014 et 2015), « Aire Respirando », et « Tourisme et Handicap ». Mais aussi clarifier les abords du restaurant et de l’aire de jeux enfants, aménager une aire de camping-car au Bouchet-St-Nicolas, reconnecter le lac et les cols par des cheminements piétons, réorganiser les circulations et les espaces de stationnement et d’accueil, et préserver l’intérieur du cratère et favoriser la qualité environnementale.

Réduction du parking aménagé
Les modifications des travaux se concentrent, d’une part, sur le col de Très Regards avec : la réduction du parking aménagé (avec la possibilité de stationner plus 450 véhicules lors d’événements exceptionnels ou en pleine saison estivale) ; la création d’un unique bâtiment d’accueil et d’interprétation où seront mis à la disposition des visiteurs des outils de compréhension du lieu, des informations touristiques sur l’ensemble du territoire, des sanitaires accessibles à tous, la collecte des déchets avec le tri sélectif, le stationnement des vélos... et le maintien de la circulation en sens unique sur la voie forestière.

D’autre part, des adaptations du projet ont été consenties sur la route départementale sans pour autant remettre en question le stationnement prévu dans le permis d’aménager : la structure de voirie sera maintenue, un cheminement piéton sécurisé sera créé et le merlon paysager supprimé.
Enfin, des modifications d’ordre technique ont été réalisées aux abords de l’auberge en raison de la présence des herbiers à Isoète lacustris. Tous les éléments du programme sont maintenus : giration des véhicules légers et des bus, accès SDIS (pompiers), mise à l’eau et pontons de pêche, stationnement PMR, dépose-minute.

Pendant toute la période du chantier, d’octobre 2015 à juin 2016, les visites sur le site ainsi que la pratique de certaines activités pourront ponctuellement être contraintes.

> Voir le blog pour suivre l’actualité du projet