Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Ossements et dentier retrouvés par des pêcheurs en bord de Loire

mar 01/12/2015 - 16:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Des os en bord de Loire aperçus par des pêcheurs. Non, il ne s'agit pas du début d'un scénario de film d'épouvante, mais bien d'une affaire présentée devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay au début du mois de novembre. Une entreprise de pompes funèbres basée au Puy-en-Velay a été mise en cause et condamnée. Le délibéré a été rendu ce mardi 1er décembre 2015 : une amende de 1 500 euros a été ordonnée pour atteinte à l'intégrité de cadavres entre le 8 janvier 2012 et le 8 janvier 2015.

Un dentier en bord de Loire
L'entreprise est chargée de récupérer de la terre dans les cimetières du département. Le chef d'entreprise a décidé de se servir de celle-ci sur le terrain de son père, en bord de Loire et non-loin du Puy-en-Velay. Pour éviter que le fleuve ne ronge les berges, il y a donc déposé la terre. Des pêcheurs ont aperçu des ossements et ont donné l'alerte. Divers os humains ont été retrouvés et même... un dentier. "Ils étaient dans une partie du canal. (...) Rien ne prouve qu'ils venaient de chez moi", se défend, en vain, le mis en cause. 

Il ne veut pas en rester là
Le représentant de l'entreprise n'a pas pu se rendre à l'audience du début du mois de novembre, en revanche l'homme de 47 ans est venu devant la barre du tribunal ce mardi pour le délibéré. En entendant la peine, il est devenu furieux. Il avait refusé l'offre du médiateur judiciaire qui lui avait proposé une amende comprise entre 500 et 1 000 euros. "Je ne suis pas coupable, je n'allais pas accepter", s'offense le quadragénaire. Il argumente : "Quand je vais récupérer des ossements, c'est toujours encadré par l'Etat, je ne vois pas comment cette situation pourrait être possible". C'est bien décidé à faire appel qu'il a quitté la salle d'audience ce mardi.

Emma Jouve