Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Saint-Pal-de-Mons : plus de 20 hectares de forêt ravagés

mar 28/07/2015 - 00:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Il était 16h quand l'alerte a été donnée. Un feu de forêt s'est déclaré au lieu-dit Terrières, commune de Saint-Pal-de-Mons. 500 hectares ont été menacés par les flammes. Le long de la RD 500, des centaines de véhicules se sont entassés. Les curieux se sont réunis pour observer le spectacle.

Propagation rapide
Le feu a débuté dans le fond de la vallée vers le pont de la Vache. " C'était sec mais sans plus ", confie le maire de la commune, Patrick Riffard. Les sapeurs-pompiers ont d'abord pensé évacuer les habitations du lieu-dit. Les lieux ont été rapidement sécurisés. Mais les flammes se sont propagées sur les flancs droit et gauche. Des habitants du hameau, témoins de la scène, expliquent : " J'ai d'abord cru que quelqu'un avait allumé un feu. Je me suis dit " Ils sont fous, c'est très sec " . Ensuite, il y a eu beaucoup de fumée donc nous avons alerté les pompiers mais ils étaient déjà au courant. "

80 soldats du feu
A 20h, une quinzaine d'hectares de forêt était partie en fumée. Le sinistre n'était pas encore maîtrisé. Trois groupes d'intervention en feux de forêt ont été mobilisés soit 25 véhicules et 80 sapeurs-pompiers. Les soldats du feu sont venus de nombreuses casernes sous les ordres du commandant Lechten : Montfaucon, Grazac, Velay-Semène, Saint-Pal-de-Mons, Dunières, Saint-Jeures, Saint-Julien-Chapteuil, le Puy-en-Velay, le Brignon-Solignac, Saint-Vincent, Aurec et Saint-Romain-Lachalm. Les gendarmes de la brigade de Saint-Didier-en-Velay ont également été dépêchés sur les lieux.

Les secours aériens
Peu avant 20h, les secours ont reçu l'aide d'avions bombardiers d'eau : deux Dash 8 et deux Canadair venus de Marignane (13). Ils ont été obligés d'aller se recharger en eau dans le rhône. Les lieux de l'incendie étant particulièrement inaccessibles, leur intervention était nécessaire. Le poste de commandement a été installé au lieu-dit Terrières.
A 20h, les flammes étaient plus virulentes sur le flanc droit. Les sapeurs-pompiers ont tout mis en place pour maîtriser le feu avant la nuit mais ce n'est qu'à 7h ce mardi 28 juillet qu'il a été sous contrôle.

Sous contrôle si le vent ne se lève pas
Depuis 9h30 ce mardi, les sapeurs-pompiers font des reconnaissances aériennes à l'aide de l'hélicoptère de la sécurité civile. La situation semble sous contrôle sauf en cas de dégradation des conditions météorologiques (vent). Les 80 soldats du feu sont toujours mobilisés. Un nouveau point doit être fait sur la situation à la mi-journée.

Retour en image


Emma Jouve