Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Haute-Loire : des rapaces menacés dans les champs de céréales

lun 13/07/2015 - 17:15 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

En effet, ce rapace gris avec le bout des ailes noir d’un mètre d’envergure (femelle brune avec le croupion blanc) élit chaque année domicile au sol dans les champs à la mi mai.
Mi juillet, les jeunes sont encore au nid et les moissonneuses peuvent les tuer lors de la récolte.
Rapace protégé et très utile (consommation de très nombreux campagnols), il convient aux agriculteurs d’être vigilant  lors des moissons.

Une petite volière à « ciel ouvert »
Si un nid au sol avec des jeunes rapaces est trouvé, il faut veiller à laisser 2m² de céréales autour (en vérifiant que certains petits ne se soient pas éloignés du nid) et contacter l’équipe de bénévoles de la LPO Auvergne qui disposera avec l’accord de l’exploitant une petite volière à « ciel ouvert » jusqu’à ce que les jeunes s’envolent.
Ceci afin de protéger les nichées des griffes des prédateurs, et que les jeunes rapaces n’aillent pas se faire écraser lors des travaux des champs qui vont suivre. Les adultes continuant très bien à les nourrir malgré cet équipement.

Les bénévoles de la LPO sont joignables tous les jours au 0776067240. Chaque année plus de 50 agriculteurs de Haute-Loire apportent leur concours à cette opération de sauvegarde permettant la survie de plus de 70 jeunes rapaces, grands auxiliaires des campagnes.