Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Pierre Gattaz : " On a tout pour réussir en France "

mer 29/04/2015 - 16:48 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Pierre Gattaz était en visite en Haute-Loire ce mercredi 29 avril. Le Medef 43 avait sollicité le patron des patrons. Il est venu à la rencontre des entrepreneurs locaux pour parler de l'emploi et évoquer l'actualité entrepreneuriale. A midi, les entrepreneurs locaux ont pu poser leurs questions au patron des patrons. Sans surprise, ce sont les questions sur les projets de lois, la crainte des freins à l'emploi ou encore la reprise économique qui ne se ressent pas encore, qui sont majoritairement posées.
Ce mercredi après-midi, il a visité l'entreprise Pagès.

Volonté de venir sur le terrain
Vêtu d'un costume gris, Pierre Gattaz a fait un véritable discours de manager pour motiver ses troupes. Armé d'un badge jaune " 1 million d'emplois " représentant son objectif dans les cinq ans à venir, il veut apporter sa confiance et écouter les inquiétudes de ses pairs.
Sa visite est la conséquence du tour de France des entreprises qu'il a entrepris : " J'essaye de faire au moins une visite par semaine de chefs d'entreprise dans le territoire, ce sont les forces vives du pays, ce sont les chefs d'entreprise qui m'ont élu... " En un mot, Pierre Gattaz vient prendre la température. Il s'imprègne des interrogations au niveau local " pour faire des propositions nationales. "

C'est bon pour le moral
Pierre Gattaz est venu donner l'espoir aux entrepreneurs de Haute-Loire : " Espoir, parce qu'on a tout pour réussir en France, les concitoyens commencent à comprendre l'importance de l'entreprise pour le pays et les difficultés de se développer et de créer de l'emploi en France. C'est très bon pour le moral des employeurs. Il faut continuer à expliquer. "

Faire prospérer les entreprises de petites tailles
" Avec un euro faible, de l'énergie pas chère et des taux bas ", ce sont les entreprises qui exportent qui ont le vent en poupe d'après le président du Medef. Lui, est inquiet pour les PME (petites et moyennes entreprises) et les TPE (très petites entreprises) :

Pierre Gattaz peur pour tpe et pme from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.

Vigilance avec les projets de loi

Pour le leader du patronat, il faut " faire en sorte que les lois favorisent l'emploi au lieu d'angoisser les chefs d'entreprise. "  Il aimerait voir lever les verrous à l'embauche.
A ce titre, il dénonce : " Le projet de loi sur la pénibilité est une usine à gaz inapplicable. Si on continue à faire des zig-zag, les patrons n'embaucheront pas et on passera à côté de la croissance. " La clarification doit se faire au mois de juin où le patron des patrons estime le Gouvernement joue à quitte ou double. 
Le coût du travail, le manque de visibilité, la non-sécurisation en cas de rupture et la rigidité du code du travail sont responsables de la retenue qu'ont les entrepreneurs à embaucher, d'après Pierre Gattaz. " Il faut régler ces problèmes-là. Le coût du travail va être résolu par le pacte de responsabilité. Bravo. Il ne faut surtout par le remettre en cause. Sinon, on va ruiner la confiance. "

Le président du Medef souhaite faire passer un message de dépolitisation des entreprises : " Les entreprises ne sont ni à droite ni à gauche. "

 

E.J.