Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Monistrol : les journaux intimes romancés de cinq poilus auvergnats

ven 21/11/2014 - 17:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Ce samedi 22 novembre 2014, de 15 heures à 18 heures, la librairie Alpha Bureau de Monistrol-sur-Loire recevra Jean Ghanberge, auteur retournacois, qui viendra présenter et dédicacer son dernier ouvrage intitulé "Le feu du ciel des Poilus". Cet ouvrage, illustré par Pierre-Jean Delpeuc'h, relate le témoignage de cinq poilus auvergnats et met en lumière les failles et les imperfections de la stratégie militaire française durant la première guerre mondiale.

Zoomdici : Jean Ghanberge, présentez-nous votre ouvrage et vous-mêmes, s'il-vous-plaît.

{{audio1}}

Zoomdici : Si vous aviez un épisode de votre livre, qui se passe en Haute-Loire, à choisir.

{{audio2}}

Propos recueillis par Annabel Walker

Dans sa préface, Jeean Astor, Président du Mémorial Afrique du Nord, souligne que les actions héroïques des poilus, leurs souffrances,  la vie dans les tranchées, les techniques de combat, les états des régiments en action, les mouvements, les attaques, leurs rendez-vous permanent avec la mort sont décrites avec réalisme. Leur dureté du quotidien qu’il a entendu raconté par son père, Pierre Astor, combattant en 14/18, est  dessinée par le peintre Pierre-Jean Delpeuc'h, comme le furent les illustrations des grands dessinateurs, tel, entre autres, Gustave Doré.
A travers le témoignage de cinq Poilus survivants, recueillis en 1933 par Jean Lebas : Paul, Raoul et Blaise, du 86è R. I. du Puy-en-Velay, Antonin, du 106è R.I. de Châlons, et Léon, du 91è R. I. T. de Guéret, Ghanberge veut faire ressortir les failles, les disfonctionnements et les imperfections de la stratégie militaire française qui ont conduit à l’horrible massacre de nos Poilus. Cette Grande Guerre aurait-elle pu être évitée si les nationalistes n’avaient pas triomphé des pacifistes, conduits par Jean Jaurès, lâchement assassiné ?
Cette dénonciation, vous la retrouverez dans les paroles sans concession des cinq Poilus, dans les « réflexions sur le passé » de l’auteur et dans sa conclusion : « La Conscience Universelle ». Il y analyse avec pessimisme les années passées jusqu’à nos jours actuels, aux cours desquels des GUERRES n’ont jamais cessé d’éclater en quelque lieu de la planète. Ruines provoquées, populations désorientées ou assassinées, les rivalités idéologiques ou religieuses, les extrémismes politiques et les fondamentalismes religieux, auxquels s’ajoutent des catastrophes climatiques. Notre monde va-t-il vers sa fin si nous et nos enfants, nous nous montrons inaptes à changer d’Humanité ?

Renseignements : 0471660531