Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Basket : pour continuer de grandir, l'ASM recrute six mètres de talent

jeu 03/07/2014 - 19:40 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

Après avoir échoué de peu à l’ascension au niveau supérieur, l’ASM Basket a déjà entamé son recrutement pour faire (au moins) aussi bien la saison prochaine. Sur les tablettes, trois arrivées confirmées et quatre départs.
De quoi assurer une place « dans les quatre premiers du classement », selon Pierre-Marie Cazaux, président du club ponot.

Garder le bon cap
Une saison pleine de surprises. Le 24 mai dernier, l’ASM Basket terminait son exercice 2013/2014 sur une courte défaite face à Challans, son adversaire en playoffs pour la montée en Nationale 1. Mais au Puy, personne n’était vraiment déçu : au début de la saison, les dirigeants Ponots avaient annoncé le maintien comme objectif. Les joueurs, eux, visaient intimement les phases finales ; jouer pour ne pas descendre, très peu pour eux.
C’est cet était d’esprit que Pierre-Marie Cazaux, Pascal Combronde et Bernard Gauthier, les trois présidents du club, cherchent à maintenir dans leur équipe première pour la saison 2014/2015. Pour ce faire, l’ASM a déjà renouvelé une partie de son effectif : exit Julien Petiteau, Dan Comas et Sammy Girma, bonjour à Samir Belghazy, Gandhi Condé et Arthur Ekani, trois beaux bébés culminants à plus de deux mètres.

Quatre départs, pour des raisons diverses
« Il n’était pas d’accord avec le schéma tactique de Nicolas Grégoire. » Pierre-Marie Cazaux explique que le départ de Julien Petiteau est lié à un problème de temps de jeu. « Il voulait être un peu plus le patron sur le terrain, mais le coach préfère avoir Pierre Kiplé comme meneur de jeu numéro un. » La nouvelle destination du jeune joueur (21 ans) n’est toujours pas connue. Même chose pour Dan Comas, le pivot américain de 23 ans qui retourne chez lui, à Philadelphie mais dont l’avenir basketballistique n’est pas encore décidé. Son départ s’explique par un problème d’intégration et des performances pas toujours au niveau de ce que son entraineur attendait de lui : « A ce niveau, on ne peut pas être patient. On n’a pas le temps de se planter. »
Enfin, c’est l’ailier Sammy Girma qui fait ses valises : « Il était très difficile à gérer, notamment en dehors du basket », regrette Pierre-Marie Cazaux. « Il était souvent en retard, ne respectait pas tout le temps les consignes… Il a déménagé trois fois en un an ! ». Enfin Rémy Martin, pivot formé au club, il a décidé d'arrêter définitivement sa carrière.

Trois joueurs de deux mètres ont déjà signé
Du côté des arrivées, l’ASM souhaite renforcer son secteur intérieur. L’année dernière, le manque de poids et de centimètres sous les panneaux a porté préjudice à l’effectif de Nicolas Grégoire, c’est pourquoi le coach ponot a encouragé l’arrivée de deux jeunes joueurs : Samir Belghazy (21 ans, 2m, 100kg) et Gandhi Condé (24 ans, 2m07, 120kg). Le premier cité arrive de Vichy, en Nationale 3, et était entrainé par Willy Sénégal, ancien joueur de l’ASM qui l’a fortement recommandé au club ponot. « C’était le meilleur joueur de son équipe, il a également fait dix matchs en Nationale 1. C’est un combattant, il mouille le maillot. »
Le second, Gandhi Condé, arrive de Cahors en Nationale 3. A l’essai, il avait fait un match amical au Puy et avait été très bon. Il y a quelques semaines, il s’est fait remarquer sur la scène nationale en dominant de nombreux joueurs évoluant au niveau supérieur lors de la compétition internationale basket de rue « Quai 54 », à Paris. « Il avait déjà signé chez nous donc on ne pouvait pas nous le piquer ! », se réjouit le président de l’ASM.
Enfin Arthur Ekani a signé il y a quelques jours pour le club ponot. Natif de Yaoundé, au Cameroun, cet ailier de 25 ans mesure 1,99 mètre. Il a porté le maillot de Vaulx-en-Velin en cadets France mais a aussi évolué à Lyon (NM2), Oullins (NM2), Aix-Maurienne (NM3) et le Beaujolais Basket (NM2) cette dernière saison.

Un effectif de sept joueurs pros et de deux "rookies"
Tous les membres de l’équipe non-cités ci-dessus devraient rempiler pour une nouvelle saison, ce qui fournit à Nicolas Grégoire un effectif de sept joueurs professionnels, auxquels on peut ajouter Pierre-Thomas Gauthier, étudiant de 21 ans et Mathis Loureiro, âgé de seulement 16 ans, deux jeunes joueurs qui n'ont pas le statut professionnel mais sur lesquels Nicolas Grégoire pourra compter.
Pour définitivement clôturer ce marché estival, le club de basket du Puy attend l’arrivée prochaine d’un arrière diplômé d’un Brevet d’Etat ; ce dernier s’occuperait de la formation des jeunes en plus de son rôle de joueur. En attendant cet éventuelle arrivée, les joueurs peuvent profiter de leurs vacances car il faudra bientôt retourner au charbon : si le championnat ne reprend que le 20 septembre, la préparation physique, elle, débutera dès le 11 août.

A.L. et M.P.