Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Au Puy, ça chauffe pour un écran géant en cas de demi-finale

mer 02/07/2014 - 14:42 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

Lundi, l'équipe de France se qualifie pour les quarts de finale de Coupe du monde. Au Puy-en-Velay, l'avenue du Breuil est prise d'assaut par les supporters qui célèbrent collectivement cette belle victoire.

Des scènes de liesse qui rappelle l'impact social du football et qui n'ont laissé personne insensible : la mairie du Puy-en-Velay vient de confirmer qu'aucun écran géant ne serait mis en place pour les quarts de finale mais qu'en cas de qualification pour les demi-finales, les choses pourraient être différentes. A Brioude, Langeac, Monistrol-sur-Loire et Yssingeaux, aucune installation n'est prévue pour l'ensemble de la compétition.

Le coût d'une location d'écran géant ?
Pour des raisons pratiques, il n'est pas possible d'envisager la mise en place d'un écran géant dès les quarts de finale. Vendredi, l'équipe de France affronte l'Allemagne, à 18h : « L'horaire n'est pas favorable pour la lumière, sinon il faut un système qui coûte très, très cher », explique Emmanuel Boyer de la ville du Puy. En soi, l'installation d'un écran géant est déjà très coûteuse et toutes les municipalités ne peuvent pas se le permettre. « C'est un gros budget, surtout si on veut qu'il y ait un vrai rendu », explique Valérie Escoffier, responsable communication de la mairie d'Yssingeaux. Selon nos informations, collectées auprès d'un professionnel, la location d'un écran géant de 12 mètres carrés pour les demi-finales de la Coupe du monde, le 8 juillet prochain, coûterait aux alentours de 5000 euros – réception du signal non-incluse. Pour un écran de 40 mètres carrés, le prix grimpe à 11 000 euros.

Un match à 22h, ça coûte moins cher
« Beaucoup de bars sont organisés pour les quarts de finale, on verra pour la demie si ça passe ! » Comme l'explique Emmanuel Boyer, la diffusion du match à 22h en France permet de « meilleures conditions » et nécessite donc un matériel moins onéreux. Il existe d'ailleurs des alternatives aux coûteux écrans géants en LED : des écrans gonflables, utilisables sous la pluie et installables en cinq minutes, ou encore divers systèmes de vidéoprojection. Au Puy, si écran géant il y a, peut-on envisager la place du Breuil pour l'acceuillir ? « On ne sait pas encore, c'est à l'étude », conclu Emmanuel Boyer. Bien sûr, il faut encore que l'équipe de France batte l'Allemagne, l'un des favoris de la compétition. Au final, ce sera peut-être cela le plus compliqué.

A.L.