Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Lutte gagnante chez Buffalo Grill

mar 03/06/2014 - 18:22 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Le dimanche 25 mai déjà, une partie des employés du Buffalo Grill, à Brives-Charensac, avait décidé de prendre le taureau par les cornes en lançant un mouvement de grève devant le restaurant. Ce mouvement était concernait l'ensemble des enseignes françaises.
Ce samedi 31 mai (lire), les salariés remettaient le couvert mais cette fois, c'est 70% du personnel du restaurant brivois qui se mobilisait. Le service du soir n'avait donc pas pu être assuré et le personnel s'engageait à poursuivre la grève.

La CGT se félicite
La direction nationale a donc fini par plier et a retiré son projet de modulation. La CGT se félicite de ce résultat, "fruit d’une large mobilisation des employés de l’enseigne Brivoise ainsi que de la solidarité interprofessionnelle. C’est aussi un encouragement et un appel à tous les travailleurs du département", ajoute le syndicat.

Horaires irréguliers et perte de pouvoir d'achat
Rappelons que ce projet avait plusieurs conséquences pointées du doigt par employés et syndicats : des semaines maléables de 26 à 45 heures, avec la disparition de la rémunération des heures supplémentaires. Un employé avec un contrat de 35 heures aurait pu faire une semaine de 44 heures, les 9 heures de travail supplémentaires auraient alors été récupérées sur une autre semaine où il n'aurait fait « que » 26 heures.
La perte des heures supplémentaires à un coût : les syndicats FO et CGT considéraient que si ce projet était appliqué, il entraînerait une perte anuelle de pouvoir d’achat de cinq millions d’euros répartis sur les 4 000 salariés, soit 300 euros par employés.