Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Vidéo : pourquoi voter ce dimanche aux européennes ? La réponse de Bruxelles

mer 21/05/2014 - 00:02 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Le scrutin ne passionne pas les français, comme en témoignent les taux d'abstention plutôt élevés et qui n'ont cessé de croître : en 1979, il était déjà de 40 % en France (37 % dans la Communauté européenne) pour finalement atteindre en 2009 près de 60 % en France (56 % dans l'UE).
Pourtant, le Parlement européen influe directement sur le quotidien des français, comme sur celui de ses voisins. Voici quelques récentes décisions découlant de l'Europe qui agissent directement sur la vie des citoyens.
Dans le registre environnement, depuis 2013, l’UE a interdit trois substances nocives pour lutter contre la disparition des abeilles. Au niveau alimentaire, l’étiquetage de la valeur énergétique des aliments et des agents allergènes éventuels est devenu obligatoire depuis 2011. Pour la consommation, le Parlement a adopté un règlement en 2012 pour plafonner les frais des communications téléphoniques sur les portables entre pays européens.

Etats contre Union
Si l’Europe peine à trancher pour un modèle plutôt que pour un autre, c’est parce que s’affrontent dans la construction européenne deux légitimités, celle des États et celle de l’Union. Il s’agit de préserver à la fois les intérêts des États membres qui restent les acteurs principaux de la construction européenne et qui continuent de préserver leur souveraineté (le rôle du Conseil), et l’intérêt général de l’Union et de ses peuples (le rôle de la Comission).
Les États souhaitent la poursuite de l’aventure européenne parce qu’elle leur donne plus de poids économique et politique, mais nombre d’entre eux demeurent attachés à leur souveraineté et à leurs spécificités. Il faut donc sans cesse trouver un équilibre entre ces deux objectifs. Le prix de cet équilibre est la complexité du système institutionnel difficilement compréhensible par les citoyens.

Commission, Conseil et Parlement
En résumé, l'UE est composée de trois principales institutions : le Parlement européen, qui représente les citoyens, le Conseil européen, composé des chefs d'Etat et la Commission européenne, qui représente les intérêts de l'UE dans son ensemble.
Le Conseil européen définit la direction politique générale et les priorités de l'UE mais il n'exerce aucune fonction législative. Les propositions législatives émanent de la Commission, mais il incombe au Parlement et au Conseil de les adopter. Il appartient ensuite aux Etats membres et à la Commission de les appliquer.

  • La rédaction de Zoomdici s'est rendue à Bruxelles en février dernier pour rencontrer divers responsables de la Commission européenne et vous propose une série de reportages.
    Voici le premier volet avec Marc-Taquet-Graziani, de la direction de la communication à la Commission européenne, qui revient sur les enjeux du scrutin et les compétences de l'Union Européenne.

 

Maxime Pitavy