Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Espaly : pris la main dans le sac, un voleur présumé se bat avec les policiers

lun 19/05/2014 - 18:56 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Ce lundi 19 mai, un homme de 47 ans passait menottes au poignet devant le tribunal du Puy-en-Velay, dans le cadre d’une comparution immédiate. Le jeudi 15 mai dernier, il était surpris en flagrant délit de vol par effraction par deux policiers ; après avoir tenté de prendre la fuite, il est interpellé par les deux hommes en uniforme qu’il blesse en se débattant.

Lutte entre le voleur présumé et les policiers
Peu avant 11h, le jeudi 15 mai dernier, l’alarme d’un pavillon d’Espaly-Saint-Marcel résonne. La société de surveillance chargée de garder un oeil sur l’habitation informe aussitôt le commissariat. Sur place, deux policiers pénètrent dans ladite maison, située sur le chemin via les Combes, maison dont les propriétaires sont absents. Les deux gardiens de la paix inspectent les lieux et tombe sur un homme à l’imposante carrure. Ce dernier tente de fuir en forçant le passage bloqué par les agents ; il se débat, tente de donner des coups et chute lourdement avec l’un d’eux dans les escaliers. Les forces de l’ordre parviennent finalement à la maitriser, non sans mal, et attendent les renforts. Les deux hommes en uniforme se verront prescrire dix et cinq jours d'incapacité totale de travail.

Des complices ?
L’homme interpellé était particulièrement virulent : un comportement qui s’explique peut-être parce que ce dernier savait qu’il risquait gros. Connu des services de police, ce quinquagénaire - qui réside actuellement à Brioude - a déjà été interpellé pour des affaires de vol par effraction. Il avait notamment était condamné à quatre mois de prison avec sursis. Pris la main dans le sac ce jeudi, le cambrioleur présumé avait avec lui le parfait attirail du professionnel (cf photo). Le talkie-walkie que les policiers ont retrouvé sur lui ne laisse guère de doute sur la participation d’éventuels complices.

En prison jusqu'à 16 juin
Ce lundi 19 mai, il comparait devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay pour avoir exercé des violences sur deux personnes dépositaires de l'autorité publique, et tentative de vol aggravé en état de récidive légale.. L’avocat de la défense a demandé un renvoi pour préparer le dossier : un renvoi accepté par le président, André Frédéric Delay, qui a repoussé l’affaire au 16 juin. D’ici là, le prévenu sera maintenu en détention provisoire.

A.L.