Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

La Traction souffle ses 80 bougies

dim 04/05/2014 - 16:23 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

L'association Auto Rétro Ponot qui fête ses 32 ans a voulu célébrer les 80 ans de la désormais mythique Citroën Traction. Plus d'une centaine de personnes sont venues admirer la reine des voitures.

Une journée de pélerinage
Le Président de l'association Jean Pestre revient sur les événements passés : " En 1884, nous avions fêté les 50 ans de la Traction au garage Citroën du Monastier-sur-Gazeille puisque c'est un des plus ancien. Il existe depuis quatre générations. Pour les 75 ans, nous nous étions rassemblés à Loudes. Il fallait qu'on marque le coups des 80 ans ". Pour ce faire rien de tel qu'une journée entière dédiée à la voiture qui passionne les foules. Comme un pélerinage, les participants sont partis à 10h30 de la place du Martouret du Puy pour rendre visite à Jean Pradier, garagiste du Monastier. L'après-midi, ils ont visité une école reconstituée à l'image de celle qu'elle était il y quelques dizaines d'années. 

La voiture de tous
Jean Pestre nous explique : " La première Traction est sortie en 1934, c'était une 7 (ndlr : il en existe trois type : la 7, la 11 et la 15). La dernière est sortie en 1957, c'était une limousine à six vitres de 11 chevaux ". Concernant les couleurs, la dominante va au noir mais on peut également trouvé du gris, du beige et même du bicolore. Le Président continue : " C'était la voiture de la guerre, la voiture des Présidents et aussi la voiture des gangsters ".

Une passion coûteuse
La plupart des modèle sont présents sauf un, Jean Pestre nous confie : " La plus rare de toute, c'est la Traction coupée qui a été très peu fabriquée et qui coûte donc très chère ". Côté pris d'acquisition, il explique : " Il y a cinq ou six ans, on pouvait avoir une de ces voitures pour 5 000 euros, maintenant il faut compter 10 000 pour une 11 légére (ndlr : la plus petite), 20 000 euros pour une 15 et 45 000 pour un cabriolet. Actuellement, il est facile de retaper une Traction puisque les pièces se trouve aisément : des pièces neuves sont fabriquées. Une Traction est encore en restauration du le bassin ponot ". Dernièrement une " épave " coupé aurait été vendue près de 50 000 euros, la même somme serait nécessaire à sa restauration.

" Une voiture insolente pour l'époque "
Nous avons rencontré Jean et Michel, des passionnés de toujours, quand on leur demande ce qui les a séduit, ils sont unanimes : " La ligne est belle. Cette voiture, la Traction 15, c'est l'époque de la guerre, c'était la reine des voitures. Elle va jusqu'à 145km/h avec 15 litres aux 100km. À l'époque, on pouvait même la faire préparer pour gagner quelques chevaux. Et le son qu'elle produit n'a rien à voir avec les automobiles actuelles. Cette voiture était insolente pour l'époque ". Michel regrette : " C'était ma première voiture, j'en ai eu deux. Si j'avais su, je ne les aurai jamais vendues ".

Tous seront repartis avec de beaux souvenirs de cette célébre l'octogénaire.

E.J.