Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Haute-Loire : un deuxième pédiatre s’installe en libéral sur le département

mer 30/04/2014 - 12:02 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Un ouf de soulagement pour bon nombre de mamans. Depuis le mois de décembre dernier, le médecin pédiatre Spyridon Deres a repris le flambeau du docteur Michel Bach, à la retraite après ses 35 années d’exercice de la pédiatrie en Haute-Loire. Il était le seul médecin pour enfant sur le département ; ce n’est désormais plus le cas. Le docteur Catherine Bacher quitte le service maternité du centre hospitalier Émile Roux pour s’installer au Puy-en-Velay.

Qu’est-ce que ça change ?
Au niveau des mamans, c’est une vraie bonne nouvelle dans le sens où l’offre de pédiatres libéraux est multipliée par deux. Rappelons que selon une étude menée par l’UFC Que Choisir à l’automne 2012 sur l’ensemble de l’hexagone, il faut attendre en moyenne 18 jours pour avoir un rendez-vous avec un pédiatre. L’arrivée d’un cabinet en Haute-Loire pourrait donc réduire les très longues listes d’attentes. Aussi, les médecins généralistes ont de quoi se réjouir : par manque de pédiatres, c’était eux qui assuraient le plus souvent la prise en charge des enfants. Une situation qui ne pose pas de vrais problèmes mais qui peut s’avérer délicate dans le cas d’enfants atteints de maladie infantile dont le traitement requiert un suivi spécialisé.

----La PMI, une alternative gratuite
Outre les pédiatres et les généralistes, il existe un service du Conseil général : des permanences hebdomadaires et gratuites de la PMI (Protection Maternelle et Infantile), sur rendez-vous, pour les consultations de routine. Mais ce ne sont pas des pédiatres qui vous reçoivent.-----La pédiatrie à Émile Roux, un service d'urgence
Le service hospitalier de pédiatrie au Centre Hospitalier Emile Roux permet une prise en charge spécialisée en fonction des besoins. Mais le service n’a pas vraiment la même fonction qu’un cabinet médical : en 2013, sur les 2000 enfants accueillis, 75% sont arrivés par les urgences. Pas facile dans ce contexte d’obtenir un rendez-vous de suivi. Avec le départ de Catherine Bacher, Émile Roux ne compte désormais plus qu’un praticien hospitalier travaillant à 100%, le Dr Dominique Berterottière. À ses côtés, trois praticiens attachés associés travaillant à 100%, un interne de spécialité et quatre internes de médecine générale qui effectuent trois mois en pédiatrie et trois mois en gynécologie. « En cas d’urgence pédiatrique, un médecin généraliste peut contacter le service de pédiatrie et obtenir pour son jeune patient une consultation, sans aucun délai, avec l’ouverture d’une consultation d’urgences », précise l’hôpital.

Nous ne sommes pas en mesure de donner l’adresse précise du futur cabinet ni n’avons pu joindre l’intéressée au téléphone. Les règles sur la publicité médicale étant très stricte, l’entourage du Dr Bacher et l’Ordre des médecins de Haute-Loire ont refusé de communiquer à ce sujet.

A.L.