Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Du tuning à la philatélie, comment nos députés ont réparti leurs subventions ?

jeu 30/01/2014 - 15:44 , Mise à jour le 26/11/2020 à 17:49

Avant les premières réformes impulsées par la nouvelle majorité, l’arbitraire régnait en maître dans l'attribution des enveloppes aux parlementaires. Les réformes mises en place, fin 2011 au Sénat puis en 2012 à l’Assemblée, ont changé la donne.
Chaque parlementaire se voit désormais attribuer le même montant (environ 130 000 euros), avec double ration pour les responsables de groupe et bonus pour les élus à des postes à responsabilités.
Claude Bartolone, président de l’Assemblée, a décidé de rendre publique, chaque année, l’utilisation de la réserve parlementaire. Cet événement marque manifestement la fin d'un système opaque vieux de plus de 40 ans.
Pour les sénateurs, il faut attendre le printemps : ces informations sur l'utilisation de leur réserve parlementaire ne seront publiées qu'en avril-mai 2014.
Pour la première fois l'an dernier, nous avions dévoilé l'utilisation qui avait été faite de ces réserves parlementaires en 2011 (lire). Voici la répartition pour l'année 2013.

Une enveloppe plus importante pour la deuxième circonscription
On constate d'emblée que le député de la deuxième circonscription a hérité d'une enveloppe plus importante que les 130 000 euros de base, et donc davantage que son homologue de la première circonscription. Mais comment a procédé le jeune député ? "Je suis allé grapiller à droite à gauche", explique-t-il avant de développer.
"Quand un député du même parti politique (ndlr, en l'occurence l'UMP) n'a pas tout consommé, j'ai la possibilité d'en récupérer une partie. Ma circonscription comprend 179 communes et je suis peut être plus sollicité que certains députés en zone urbaine par exemple. Au final, j'ai récupéré environ 30 000 € en plus, c'est tant mieux pour le territoire !".

----Le montant total des subventions allouées ne peut pas dépasser 50 % du coût total du projet. Si la réserve n'est pas utilisée dans les deux ans de son attribution par la commune, elle retombe dans le budget de l'Etat.-----80 % de l'enveloppe de Jean-Pierre Vigier pour les communes
Jean-Pierre Vigier a disposé d'une enveloppe de 156 500 € qui lui a permis d'accompagner 37 projets. Aucun bénéficiaire n'a hérité de plus de 10 000 € dans cette répartition et 23 communes ont été accompagnées financièrement, pour un montant total de 126 000 €, soit 80,5 % de son enveloppe pour les collectivités.
La plupart du temps, il s'agit de participer au financement de travaux de voirie ou de rénovation de bâtiments publics. Attention tout de même au clientélisme, les subventions allouées aux collectivités étant souvent sujettes à des suspicions... Questionné à ce propos, Jean-Pierre Vigier assure que l'an prochain, il donnera davantage aux associations et que les attributions se font en fonction des demandes et des projets. Ecouter. {{audio3}}

Laurent Wauquiez donne 61 000 € aux écoles publiques...
Au total, Laurent Wauquiez a accompagné 28 projets pour un montant total de 125 000 €. Les subventions les plus importantes qu'il a accordé étaient de 37 000 € et 20 000 € pour les communes de Valprivas et Montusclat (restructuration et extension des écoles publiques).
Seules six communes ont été accompagnées par sa réserve parlementaire pour un total de 90 000 euros, soit 72 % de son enveloppe tout de même.

... mais finance aussi 11 000 € pour des établissements privés
Difficile d'attaquer le maire du Puy sur ce champ puisqu'il a réserver une bonne partie de sa réserve parlementaire 2013 à des écoles publiques (61 000 € en tout, près de la moitié de son enveloppe), dont ses deux plus grosses dotations.
On note toutefois qu'il a également donné 1 000 € pour l'APEL du lycée Notre Dame du Château, qui est pourtant un lycée privé, et surtout 10 000 € à au collège Saint-Louis, afin d'acheter des jeux pour la cour de récréation. Ecouter sa réaction sur ce thème. {{audio2}}

Tuning, chasse et archéologie
Enfin, parmi les bénéficiaires les plus originaux que Jean-Pierre Vigier a ciblé, on trouve l'association de philatélie vellave, quelques associations sportives du langeadois et la société d'archéologie de la région de Craponne. En terme d'originalité, il est donc bien loin de son homologue de la première circonscription Laurent Wauquiez...
Ce dernier a accompagné une association de Raucoules qui organise des rassemblements de tuning pour camions, ou encore le club de Twirling de Saint-Germain-Laprade, sans oublier l'achat de matériel pour le club de boule de Saint-Romain-Lachalm. Le maire du Puy a également financé l'aménagement de deux locaux de chasseurs et subventionné la fête de la chasse et du terroir d'Yssingeaux. Interrogé sur l'intérêt de ces associations, écouter la réaction de Laurent Wauquiez. {{audio1}}

 

 

Maxime Pitavy