Zoom sur la difficile tâche d'arbitre de football

jeu 28/04/2016 - 12:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Il a toujours raison... même quand il se trompe. Malgré tout, le dossier arbitrage est un vaste chantier dans le football amateur comme dans le monde professionnel, de la formation à la "crise des vocations", alors que le niveau du corps arbitral français inquiète : la dernière finale européenne arbitrée par un français date de 2001...
Reste aussi le problème de l'autorité et des débordements possibles. Sur les terrains de Haute-Loire, si ce n'est pas le quotidien, il n'est malheureusement pas rare non plus que des faits de violence émaillent les rencontres sportives.

----Les peins encourues
Menacer de commettre un crime ou un délit à l'encontre d'un arbitre dans l'exercice de ses fonctions est passible de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende, et être responsable de violences ayant entraîné un arrêt de travail de courte durée (moins de 8 jours) est passible de trois ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende.-----Des faits de violence malheureusement récurrents
Pas plus tard que début avril, lors d'une modeste rencontre de troisième division de district (l'équivalent de la treizième division, la deuxième à l'échelle départementale, après le championnat Elite) entre les équipes de football de Aurec-sur-Loire et Riotord, les choses ont plus que dérapé au stade des Echaneaux.
Un arbitre officiel de 26 ans a d'abord reçu des pierres après avoir donné un carton rouge à un joueur local. Face à ce geste, il choisit d'abréger la rencontre, ce qui n'est pas du goût de certains joueurs de l'équipe bis aurecoise qui le rouent de coups...
En octobre 2013, des incidents similaires étaient à déplorer lors d'une rencontre de football de première division de Haute-Loire (l'équivalent de la onzième dicision nationale) opposant les clubs des Portugais du Puy et Arsac, où un arbitre bénévole avait été agressé par un supporter. En plein week-end de l'arbitrage, l'événement avait fait tâche.un de ses dirigeants pour assurer le rôle de l'homme au sifflet.

Au micro de Zone Mixte
De la formation aux indemnités proposées, en passant par la sécurité des "hommes en noir" et les techniques pour se faire respecter, tout en évoquant le développement de la vidéo, Lilian Jury, responsable de la commission des arbitres du district de football de Haute-Loire, était l'invité de notre partenaire RCF Haute-Loire dans le cadre de l'émission hébdomadaire zone Mixte (vous pouvez retrouver l'intégralité de l'émission en suivant ce lien). 

La dynamique et la rémunération des arbitres
Combien sont-ils ou sont-elles chaque week-end à fouler les pelouses du département pour arbitrer ? Les arbitres sont-ils de plus en plus nombreux ? Quelle est la dynamique ? La moyenne d'âge ? Faut-il nécessairement être expérimenté pour être un bon arbitre ? Comment se faire respecter lorque l'on est un ou une jeune arbitre ? Comment sont défrayés ou rémunérés les arbitres ? Quand et comment vient le déclic de devenir arbitre ?

La formation des arbitres et leur observation
Un mot sur la formation maintenant Lilian Jury : comment devient-on arbitre aujourd'hui ? Combien de temps faut-il ? Une fois le premier bagage de formation acquis, quel type de championnat peut-on arbitrer ? Pour progresser au sein de la fédération, les arbitres sont observés ? C'est le cas chaque week-end ? Viennent-ils incognito ? Leur présence peut influencer l'arbitrage ? Un bon arbitre, est-ce celui qui applique le réglement à la lettre ou est-ce celui qui prend en compte l'humain et met un peu d'eau dans son vin ?

Comment faire abstraction de l'environnement et comment lutter contre les violences ?
Un arbitre doit faire abstraction de l'environnement, qui va des moqueries aux insultes et menaces. Est-ce qu'il existe un module pour leur apprendre à faire face à la pression de l'entourage ? Quelqu'un de timide par exemple est-il plus influençable sur le terrain ? Les insultes et les moqueries, c'est le quotidien de l'arbitre ?
Parfois, la bêtise va bien plus loin. On pense au match entre Aurec et Riotord, où un arbitre a été roué de coups. Quelle a été votre réaction ? La commission de discipline s'est-elle réunie à ce propos ? Vous attendez une sanction exemplaire ? Les arbitres sont-ils assez protégés dans le football amateur ? La Haute-Loire est un territoire préservé de ce type de violences ?

Le chantier de la vidéo risque-t-il de creuser le fossé entre le football amateur et professionnel ?
La dernière finale européenne arbitrée par un français date de 2001. Est-ce que ça signifie que l'arbitrage français n'est pas au niveau ? Pour la finale de la Coupe de la Ligue par exemple, l'arbitre porte un micro et les téléspectateurs peuvent entendre les propos échangés. Est-ce une expérience à étendre ? Le principal chantier à venir, c'est celui de la vidéo. Est-ce d'après vous LA solution ? Risque-t-on alors de creuser le fossé entre le football amateur et professionnel ? Les arbitres seraient alors formés à la vidéo, ce qui accentuerait un arbitrage à deux vitesses pour les amateurs ? Et multiplier les arbitres, est-ce une solution qui peut fonctionner ?

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire