Zizanie routière : l'humour comme exutoire à l'exaspération

mar 11/09/2018 - 15:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Au lieu du message « Attention, carrefour modifié », on pouvait lire « attention carrefour idiot ». Avec une harmonie de couleurs et de police de caractères qui démontre une préméditation élaborée.

Ce lundi 10 septembre 2018, Frédérick Steffen, le patron du garage des Pandraux, situé au carrefour, a immortalisé cette modification moqueuse et l’a postée sur sa page Facebook. Juste à temps car l’autocollant a été arraché en milieu de matinée, ce mardi, par des employés en gilets de chantier.

Dix minutes pour descendre l’avenue des Belges
S’il a relayé ce pied de nez c’est que celui qui est aux premières loges depuis le lancement des travaux début juin est bien d’accord avec le petit farceur. « C’est un cirque infernal, commente le professionnel de l’automobile, ils auraient mieux fait de laisser le croisement comme il était auparavant. » Et de s’inquiéter d’une aggravation de la zizanie routière « quand vraiment tout le monde sera rentré de vacances ». Déjà, Frédérick Steffen n’en revient pas d’avoir mis dix minutes à descendre l’avenue des Belges, soit 700 mètres.

En juin, des travaux ont redessiné ce croisement. La mairie a dû revoir ses plans au fur et à mesure. Elle tâtonne, en enlevant des feux, des flèches clignotantes qui permettaient de tourner à droite ou à gauche… En attendant, les usagers de la route pestent, comme c’était déjà le cas en juin, quand des feux clignotants orange régissaient le carrefour.

Annabel Walker

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire