Tous

Yssingeaux

Yssingelais : la nouvelle sous-préfète prend officiellement ses fonctions

lun 23/05/2016 - 19:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Lundi 23 mai 2016, en présence des autorités civiles et militaires de l’arrondissement et de Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne Rhône-Alpes, et conformément à la tradition républicaine, Christine Hacques a déposé une gerbe aux pieds du monument aux morts de la cité yssingelaise. A l’issue de la cérémonie, le cortège s’est dirigé vers l’hôtel de ville pour présenter la nouvelle représentante de l’Etat.
Lors de son allocution, Laurent Wauquiez a souhaité la bienvenue à la sous-préfète, en mettant l’accent sur le dynamisme du territoire et l’attachement de la population aux services de l’Etat. « Chacun compte sur vous pour défendre notre sous-préfecture » a-t-il encouragé avec fierté en s’adressant à celle-ci.
Sciences politiques et urbanisme
La nouvelle sous-préfète, quant à elle, a évoqué son parcours atypique. Agée de 52 ans, originaire de Grenoble, elle a effectué ses études à Lyon puis à San Francisco. Elle est ainsi docteur des sciences politiques et a effectué un diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) sur l’urbanisme. Elle a également travaillé dans les relations internationales et souhaite donc mettre ce caractère polyglotte au service des projets.
En Ardèche, où elle était précédemment en poste, Christine Hacques occupait la fonction de directrice générale adjointe des services du Conseil Départemental, où elle était en charge du développement économique et rural, du secteur numérique, du tourisme, de l’économie sociale, de l’aide aux collectivités.
 
« Je suis très heureuse et très honorée de prendre mes nouvelles fonctions dans cet arrondissement magnifique et très dynamique, tant sur le plan rural que sur le plan industriel, d’après ce qu’il m’a été donné de comprendre », a-t-elle assuré. Très attachée à la notion de progrès, elle a affirmé vouloir être présente dans la prise de décision, mais dans la bienveillance. Elle projette d’aller à la rencontre des territoires et de leurs richesses et de rencontrer chacun des maires.
Elle remplace Agnès Chavanon, la précédente représentante de l’Etat, appelée à d’autres responsabilités en Bretagne.

MA. B. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire