Tous

Yssingeaux

Yssingeaux a vibré au rythme des cultures lointaines (Galerie photos)

lun 24/07/2017 - 18:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

----Interfolk c'est...
10 groupes
400 artistes,
70 représentations
30 communes-----Deux spectacles pour un même dimanche
La Malaisie, la Papouasie, la Slovaquie et l'Estrémadure (Espagne) sont venus offrir leurs notes rythmées et joyeuses aux habitants, dimanche 23 juillet à Yssingeaux, jour de clôture du festival Interfolk. L'occasion pour les Yssingelais et les autres visiteurs - les spectacles ont coïncidé avec le vide-grenier estival - de découvrir des cultures lointaines et des instruments atypiques.

Deux prestations, l'une en fin de matinée et la seconde l'après-midi, ont été proposées. En effet, le traditionnel cortège en centre-ville a été remplacé par un deuxième spectacle. Les organisateurs ont expliqué que le défilé fatigue beaucoup les artistes qui doivent encore se produire le soir même ailleurs.
Le public invité sur scène
Les musiciens malaisiens, vêtus de leurs costumes traditionnels, ont invité les enfants et les plus grands à venir s'essayer aux tambours, pour la plus grande joie de tous. Quant aux danseurs papouasiens, peintures tribales sur le corps, ils ont eux aussi fait vibrer l'assistance en invitant ceux qui le voulaient, à venir danser sur scène en reprenant l'air populaire Alouette dans un français presque parfait.
« Un vrai régal pour les yeux et les oreilles »
Chloë, cinq ans, d'Yssingeaux, qui est venue avec sa mère Marie, n'a pas raté une miette du spectacle. « Comme le défilé a été remplacé par le spectacle sur l'estrade, on a pu tout voir sans avoir à se déplacer », a confié la jeune femme.

Germaine, soixante-ans, est venue quant à elle accompagnée de ses amis Yvette et Roger.
« On vient tous les ans au matin. Cette fois, on est même restés l'après-midi et on a trouvé que les spectacles étaient différents, un vrai régal pour les yeux et les oreilles» s'est-elle réjoui.
Un petit cours avant de partir
Avant d'applaudir chaleureusement les derniers artistes, le public a eu droit à une démonstration de certains instruments et à une explication sur leur symbolique par les responsables des groupes, notamment les gros tambours malaisiens, et le cymbalum, le piano slovaque.
M-A.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire