Tous

Yssingeaux

Yssingeaux : vers un "coeur" de ville sans voiture

mer 22/04/2015 - 13:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Une quarantaine de personnes étaient présentes, parmi lesquelles des riverains, des commerçants ou des habitants curieux de découvrir le projet en voie de finalisation du cabinet d'architecte Osmose pour le futur aménagement du coeur historique de la ville.

Priorité aux piétons.
" Il était nécessaire de traiter globalement l'aménagement urbain en sous-terrain et en surface, et de rendre le coeur historique de la ville à la fois plus attractif, plus sécurisé et plus accessible. " Ainsi résume le maire, Bernard Gallot pour présenter le projet de rénovation du centre-ville allant de la place Carnot à la place du Marché, en passant par les rues adjacentes (Notre Dame, Louis Blanc, St Dominique ou Mercière par exemple).
Pas de changement dans l'actuel fonctionnement routier des axes principaux entourant le centre ville, les sens de circulation étant conservés, quand celle-ci est autorisée. En effet, la nouveauté réside dans l'accès uniquement piétonnier de certains axes et places du centre-ville pendant certaines périodes de l'année, notamment l'été.
Cette priorité donnée aux piétons répond tout à fait aux exigences de sécurité et d'accessibilité de ce futur coeur de ville, rendu ainsi plus attractif pour un usage quotidien confortable pour le riverain.
Seule ombre au tableau : la suppression de places de parking existantes, places Carnot et du Marché, afin de faciliter la circulation piétonne.

Plus de voitures...ou presque.
Ainsi, la Place Carnot, place principale du coeur historique, sera entièrement modifiée : bords de trottoirs enlevés pour une meilleure accessibilité aux commerces et espaces publics, revêtement de sol en pierre, une fontaine sèche, des espaces verts et du mobilier urbain pour plus de convivialité, et un accès uniquement piétonnier pendant l'été. En hiver, quelques places de stationnement seront accessibles par la rue Notre Dame avec une sortie en sens unique vers le Prieuré ou la place du Marché.
Seuls les riverains pourront accéder toute l'année à leurs garages ou pour des arrêts ponctuels.
Les rues piétonnes adjacentes seront équipées de bornes escamotables pour l'accès des riverains, et les autres ruelles dont les dimensions sont " hors normes ", les quelques trottoirs encore présents seront supprimés, et les bordures de façades seront matérialisées avec des pavés, tranchant avec l'enrobé du centre de la voie, pour sécuriser la circulation des piétons.
Quant aux voitures, elles pourront faire des arrêts ponctuels, mais plus de places de stationnement marquées, voire suppression de celles-ci rue Notre Dame au profit de l'espace piéton.
De même place du Marché, le parking ne comptera plus que 17 places (contre 28 actuellement), aux lignes déstructurées, au profit d'un parvis devant le bâtiment public, et des espaces piétons élargis devant les habitations et les commerces, sans trottoir.

Des travaux dessus...et dessous.
Parmi les travaux à venir, la démolition de quatre maisons dans le cadre de la réhabilitation de l'habitat insalubre (RHI), comprenant l'ancien cinéma et les maisons Charra, Bore et Roche, entre la rue Mercière et Blanc. Une placette sera ainsi créée, appelée place Blanc, et abritera une aire de jeux pour enfants et un espace de circulation piétonnier supplémentaire, dégageant ainsi la perspective vers les autres places du coeur historique.
Des travaux seront également entrepris sur les divers réseaux de la ville, par la société ABRR, avec la reprise de l'ensemble du réseau des eaux usées, la récupération des eaux pluviales des deux grandes places et la reprise des branchements d'eau potable, vue la vétusté de l'ensemble du réseau de la ville.
Si le réseau gaz n'est pas touché, les réseaux secs (France Télécom, éclairage, basse tension) actuellement suspendus seront enfouis dans la mesure du possible. " Ce qui est en façade le restera faute de place en sous-terrain ", précise le technicien présent.

Ça commence quand ?
Que commerçants et riverains se rassurent, " la place du Marché ne sera impactée ni cet été ni en 2016 " assure Bernard Gallot, puisque les travaux se feront en deux étapes, avec un arrêt pendant les fêtes de fin d'année. La première étape est prévue du 1er septembre prochain à la première semaine de décembre, et la seconde devrait démarrer courant janvier pour se terminer avant l'été et les gros marchés du centre-ville. L'ordre des secteurs concernés n'est pas encore défini, mais une élue assurera une permanence en mairie pour servir d'interface entre les services techniques et les habitants pendant la durée des travaux.

G.V.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire