Tous

Yssingeaux

Yssingeaux : un nouveau bâtiment pour le périscolaire et plus de place pour les élèves

lun 09/10/2017 - 12:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

Ce vendredi 6 octobre 2017, en conseil municipal, les élus yssingelais ont validé à l'unanimité la phase 1 du programme de travaux visant à agrandir l'école publique et à construire un bâtiment destiné à l'accueil périscolaire.

Une réflexion menée depuis juillet 2016
C'est Michel Sarda, adjoint aux affaires scolaires, qui a présenté le projet de restructuration de l'école publique Jean de la Fontaine. Une réflexion était menée depuis juillet 2016 par un comité de pilotage. L'opération comportera plusieurs phases.

Un nouveau local périscolaire
Pour la première, les bâtiments actuellement utilisés pour l’accueil périscolaire ainsi que le préau de l'école vont être démolis.
Il est prévu également pour la mairie d'acquérir la parcelle située à l'angle des rues Alsace-Lorraine et Jean-Bourbon, pour raser les bâtiments existants et construire un nouveau local « moderne, bien pensé et à faible consommation », a précisé Michel Sarda. Ce bâtiment sera destiné aux centres aérés (Accueil de loisirs sans hébergement) Les Petits Coqs et Les Sucs en Herbe qui partageront son utilisation.

Un coût d'un million d'euros
« Concernant ce projet de mutualisation, on a entrepris un gros travail de concertation entre tous les acteurs scolaires, périscolaires et extra-scolaires », a expliqué Bernard Gallot, le maire de la commune, avant de poursuivre, « on a l'impression que les choses sont faciles et qu'elles s'enchaînent presque naturellement, mais il s'agit d'un projet qui a été longuement mûri ». Le coût de l'opération de la phase 1 est estimé à un million d'euros.

Anticiper l'augmentation des effectifs
Les phases deux et trois, prévoiront, quant à elles, de construire une salle d'évolution de 170 m2, deux nouvelles salles de classes pour l'élémentaire, et d'effectuer une extension du réfectoire de 90 m2, afin d'anticiper la hausse des effectifs.

La question de la consommation d'énergie soulevée
Si Claude François, élu de l’opposition, a déclaré « dans ce dossier, nous avons pu réfléchir de façon intelligente tous ensemble et c'est très bien », il a néanmoins formulé une réserve, « il y a un sujet qui pose problème, c'est la consommation d'énergie du bâtiment principal ».
« C'est difficile de repenser une conception architecturale », a répondu Michel Sarda, rejoint par le maire, pour qui « les questions thermiques étaient beaucoup moins présentes il y a vingt ans », (époque où le bâtiment principal avait subi une restructuration lourde).
Bernard Gallot va donc pouvoir lancer la consultation pour retenir la maîtrise d’œuvre qui aura en charge la réalisation de l'opération.

M-A.B.

 

 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire