Tous

Yssingeaux

Yssingeaux : sans repreneur, OXXA fermera ses portes le 15 janvier prochain

ven 30/10/2015 - 20:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Ce vendredi 30 octobre marque le début de la période de dépôt des offres auprès du Tribunal de Commerce de Lyon pour les éventuels repreneurs du site yssingelais de la société OXXA, spécialisée dans le recyclage et la transformation de déchets plastiques. C'est ce jour symbolique que les 25 employés avaient choisi pour alerter la presse et les pouvoirs publics, en présence du représentant de l'Union Départementale de la CGT Pierre Marsein.

4 millions et demi de dettes en 4 ans
C'est la mauvaise gestion de l'ancienne direction qui serait à l'origine des difficultés du site industriel yssingelais, et des graves problèmes de trésorerie entrainant actuellement une incapacité à financer l'activité pourtant florissante sur le secteur.
Suite à la vente en 2010 du groupe Autobar, "l'ancien directeur a mis la trésorerie à sac, en profitant des subventions de l'Auvergne, puis de Rhône-Alpes où il a transféré entre temps le siège" témoigne Pierre Marsein. Après le licenciement de 15 salariés l'an dernier, la société "risque aujourd'hui la cessation d'activité et la perte de 25 emplois" à cause "d'une pratique de voyou de l'ancienne direction" précise-t-il.
Une mauvaise gestion confirmée par Aurélien Thomas, l'actuel directeur contacté par téléphone dans l'après-midi : "Le dépôt de bilan est consécutif à une mauvaise gestion de l'ancien directeur, et malgré la volonté d'élaborer un plan de continuation, avec des industriels partenaires, il est impossible de financer l'activité avec 4 millions et demi de dettes à reprendre, dont ils ne sont pas responsables."

Il faut sauver le site et les emplois
C'est un véritable cri du coeur qu'ont lancé ce vendredi les salariés d'OXXA, à travers l'intervention du responsable syndical : "On est dans le développement durable, et c'est hallucinant qu'un site créé pour ça, avec un site industriel et un outil de travail aux normes puisse fermer. On est dans le développement durable, et le plastique, ici, ce n'est pas rien...Et 25 emplois qui sautent, c'est impensable".
Là encore, la position de l'actuelle direction est à peu de chose près la même : "Pour éviter la liquidation, nous avons déposé un plan de cession auprès du Tribunal, qui a déjà accordé trois périodes d'observation, mais n'en acceptera pas d'autre. La société est donc mise en vente au plus offrant au niveau social (nombre d'emplois sauvés), financier (capacité à payer les fournisseurs) et ayant un projet d'avenir sur l'activité". Le directeur ajoutant même : "OXXA intéresse, le site a de l'avenir, des salariés compétents et une activité florissante, et plusieurs industriels français et étrangers nous ont demandé des informations..."

Cinq jours pour trouver repreneur
Ce qui inquiète les salariés et les représentants syndicaux, c'est la date du 5 novembre prochain, annoncée lors du CE extraordinaire qui s'est tenu le 12 octobre, comme date butoir pour les dépôts de dossiers des éventuels repreneurs au Tribunal de Commerce de Lyon. Un délai jugé trop court que les délégués syndicaux espèrent faire repousser auprès de la Préfecture, "pour avoir plus de repreneurs potentiels", explique Pierre Marsein : "Pas de débrayage, tout le monde continue à travailler, mais nous voulons juste obtenir une date ultérieure pour la limite de dépôt des dossiers".
Du côté de la direction, le ton est moins alarmiste, et si le 5 novembre est "important pour mettre une pression sur les repreneurs, et cela a du sens pour laisser le temps au Tribunal d'étudier les dossiers sérieusement" selon Aurélien Thomas, " La date de l'audience n'est pas fixée mais devrait être entre le 15 et le 19 novembre, et techniquement, les dépôts d'offres sont possibles jusqu'à la veille, mais les offres de dernière minute ne sont jamais les meilleures." Reconnaissant cependant que le délai est très court.

Faute de repreneur sérieux suite à l'audience du Tribunal de Commerce lyonnais, le site risque tout de même de fermer définitivement ses portes le 15 janvier prochain.

G.V.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire