Tous

Yssingeaux

Yssingeaux : le conseil municipal se penche sur les affaires scolaires, culturelles et l'avancement des travaux...

sam 23/05/2015 - 11:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

Cette nouvelle séance de conseil s'est ouverte par l'installation du nouveau conseiller, Didier Berod, de la liste " Yssingeaux Autrement ", et de son affectation au sein des différentes commissions de travail.
Une nouvelle nomination qui devrait être suivie de l'un des candidats suivants sur la liste précitée, invité à siéger au conseil s'il ne démissionne pas comme les précédents postulants à ce poste. Ce que déplore Bernard Gallot : " Ce jeu des démissions prive Yssingeaux d'une place à la CCDS (communauté de communes des sucs, ndlr), définitivement jusqu'à la fin du mandat. Ce sont deux voix de moins au conseil communautaire pour la commune."

Mention spéciale pour la commission travaux
Après cette entrée en matière un peu houleuse, la parole est donnée à la "commission travaux" de la ville, avec la présentation des PVR (Participation pour Voiries et réseaux) des projets de Marnhac et du Pied de la Roue pour la construction d'une cinquantaine de logements individuels.
Compte-tenu de leur montant, les deux marchés sont lancés en procédure adaptée, avec un lancement de consultation prévu le mois prochain, la remise des offres par les entreprises en juillet et le démarrage des travaux fin août, début septembre 2015. L'estimation des travaux est de 539 000€ pour Marnhac et d'un peu plus d'un million pour le Pied de la Roue, compte tenu de la nécessité de renouvellement et de renforcement des canalisations d'adduction d'eau potable sur le site, soit environ 1.5 km de fonte.
Bernard Gallot tient alors à adresser ses remerciements aux services techniques "car c'est un travail compliqué de monter les dossiers de PVR. Et ces projets offrent la possibilité d'inscrire sur la commune une cinquantaine de lots permettant de relancer le marché du foncier pour l'habitat individuel."

Et la 3ème tranche de travaux en centre ville ?
Suite aux réunions publiques qui se sont tenues en amont, des modifications de circulation et de stationnement ont été décidées dans certaines rues afin de redynamiser l'espace commercial, favoriser l'accès piétonnier, embellir l'espace public, et reprendre à cette occasion les différents réseaux. Ainsi, l'accès des véhicules au coeur de ville se fera comme actuellement, sauf par la Place du Prieuré accessible seulement l'été, et la sortie uniquement par la rue St Antoine.
La place Carnot sera piétonne l'été et ouverte à la circulation l'hiver, la place du Marché sera plutôt destinée au stationnement avec un espace végétalisé, contrairement à la rue Notre Dame qui ne comportera plus de stationnements pour une meilleure circulation piétonne. Même chose pour la rue St Antoine, compte tenu de sa largeur, ainsi que les rues Blanc et Mercière dont l'accès sera réservé aux riverains.
La position des riverains a évolué sur le problème du stationnement depuis le début des travaux, précise alors M. le Maire : "Même aujourd'hui, avec des travaux, stationner à Yssingeaux n'est pas un problème, grâce aux différents aménagements. 550 places de parking sont disponibles en centre ville !".

Le coût de cette 3ème tranche est estimé à 2 057 754€ TTC (1 585 000€ travaux, 123 000€ maitrise d'oeuvre et 78 808€ imprévus HT) financé par le budget général, de l'assainissement et de l'eau pour partie. Compte tenu de la nature des travaux, et leur technicité, les critères d'évaluation des dossiers dans le cadre de la procédure adaptée sont de 55% pour le prix et 45% pour la technicité.
Les travaux devraient débuter pour partie en septembre, octobre et novembre, avec un arrêt pendant les fêtes et une reprise fin janvier pour un terme prévu fin juin 2016. Le projet, malgré quelques réticences de l'opposition sur la nature des revêtements des trottoirs (résine hydro-way à la place du béton désactivé), est adopté à l'unanimité.
Enfin, concernant les travaux de la place Foch, c'est le groupement Cholton, Coiro, Faurie et Polen's qui a été retenu pour un montant de 229 670 €, largement inférieur à l'estimation faite par la commune.

Affaires scolaires et TAP
Concernant les transports scolaires, Michel Sarda propose  une augmentation des tarifs de 1% pour l'année scolaire 2015/2016, soit des augmentations de 1 à 3€ par abonnement. Un changement de mode d'inscription aux transports scolaires est également prévu avec l'arrêt des permanences pour le paiement et le retrait des cartes. Les fiches d'inscription seront transmises aux familles début juin, et l'envoi des cartes se fera après règlement entre la fin août et début septembre.
Au sujet des TAP (temps d'activités périscolaires), la commune s'engage à travailler sur 3 axes d'amélioration pour la rentrée prochaine : modalités d'inscription, communication et diversité des contenus.
Si les modalités d'inscription au trimestre posent le problème de la précarité des employés, au profit de la souplesse pour les familles, comme le fait remarquer l'opposition, ajoutant que "ce qui a été fait sur Yssingeaux est bien pour les enfants" selon Claude François, la commission renouvelle son souhait d'améliorer l'offre d'activités dès la rentrée prochaine, les TAP étant maintenus les vendredis après-midi de 13h30 à 16h30 (15h30 pour les familles pouvant récupérer leurs enfants avant).

Bilan positif et prévisions pour la commission culture
Patricia Léger présente tout d'abord la tarification pour la prochaine saison culturelle 2015/2016 avant d'en dévoiler les thèmes principaux et les grandes lignes à l'assemblée communale.
Le thème retenu pour tout le pôle culturel est le cinéma, à l'occasion des 120 ans du cinéma et des 10 ans du cinéma La Grenette.  "Un programme de qualité, varié et non élitiste tout public pour permettre l'accès au plus grand nombre à la culture", précise la conseillère.
Une nouveauté de taille est l'idée de fêter la St Patrick, avec une grande soirée festive et populaire entre musiques et danses traditionnelles irlandaises.
Le budget prévisionnel respecte le même plafond que l'année précédente, Patricia léger précisant : "on a une enveloppe, on ne la dépasse jamais !".
Quant au bilan de la saison en cours, il est très positif : avec 83% de remplissage, et 95% pour les spectacles scolaires, 178 abonnés, dont 57 nouveaux provenant de 39 communes différentes, il montre un rayonnement large et un impact de la saison culturelle sur les habitudes culturelles de nos concitoyens.
Le festival du coq à l'art fait partie intégrante de la saison culturelle afin d'élargir la culture aux arts de la rue et du cirque, et aura lieu du 17 au 21 juin prochains.
La médiathèque remporte également un grand succès, montrant l'engouement grandissant des gens pour l'espace musique (progression de 16%) en particulier et la médiathèque en général (+0.6% annuels de prêt d'ouvrages). Des tarifs peu élevés et la possibilité de louer plusieurs livres et CD chaque semaine, sont une souplesse appréciée par les lecteurs. "Le livre papier a encore de l'avenir, par rapport à l'essor annoncé du numérique" conclue Patricia Léger.
Enfin, les horaires d'été, donnant satisfaction aux usagers, sont reconduits du 30 juin au 1er septembre. Bernard Gallot "remerciement à cette occasion la conseillère pour son travail particulièrement important correspondant à un temps plein". 

En bref...
Au titre des affaires foncières et de l'urbanisme, l'acquisition des parcelles de la rue Mercière par la commune en vue de la démolition future de cet ilôt est votée pour un montant de 62 000€. Claude François rappelle l'estimation des Domaines à 50 000€ pour les deux parcelles contre les 62 000€ proposés par la commune. Bernard Gallot répond que "le prix de rachat des deux parcelles est largement en dessous du prix d'achat par les propriétaires" (58 000€ en 2006 pour la parcelle habitation + 15 000€ en 1991).
Etienne Vial estime que l'insalubrité des bâtiments ne justifie pas un tel prix de rachat : l'opposition s'abstient donc.

Dans le cadre du Contrat Auvergne Plus, le maire annonce qu'un certain nombre de projets ont été  potentiellement retenus. Il s'agit du RCH de la perception pour créer un espace de savoir faire et de co-working pour 300 000€, l'extension de la piscine municipale pour 1 million d'euros, ainsi que la rénovation et l'extension de l'école Jean de la Fontaine pour 400 000€.
 
La séance est levée à 21h45.

G.V.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire