Tous

Yssingeaux

Yssingeaux : accident mortel à la gare routière

lun 29/09/2014 - 13:16 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Peu avant 9 heures ce lundi 29 septembre 2014, une jeune fille est décédée dans des circonstances encore indéterminées après être passée sous les roues arrière d'un bus scolaire à la gare routière d'Yssingeaux, une gare spécialement conçue pour améliorer la sécurité. Le car repartait en marche avant après avoir déposé ses passagers.
En arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des sapeurs-pompiers, grièvement blessée au thorax, la jeune fille de 15 ans a été prise en charge immédiatement par un médecin présent sur la scène de l'accident et quelques lycéens... en vain.

Sous les roues arrière du bus, en marche avant
L'élève du Sacré coeur d'Yssingeaux, originaire de Saint-Agrève (Ardèche), serait passée sous les roues arrière du bus, dans des circonstances pour l'heure inexpliquées, le chauffeur n'ayant vu le corps de la victime que trop tard dans son rétroviseur, selon le témoignage de l'adjudent chef Chabanne de la BMO (brigade motorisée) d'Yssingeaux.

Les sapeurs pompiers d'Yssingeaux, de Saint-Maurice de Lignon et de Monistrol-sur-Loire étaient présents sur place, ainsi que le SAMU 43 et 42 et l'hélicoptère du SAMU de la Loire, Helisa42. Le directeur de l'institution privée du Sacré Coeur était également présent, ainsi que la sous-préfète, Agnès Chavanon, et le maire d'Yssingeaux, Bernard Gallot.

Le corps de la jeune fille a été pris en charge par les services funéraires de la ville et une cellule psychologique a été mise en place pour les élèves présents dans le bus et sur les lieux de l'accident.

La vidéo-surveillance à analyser
Très peu de personnes étaient présentes au moment de l'accident et aucun témoignage précis n'a été recueilli jusque-là. "C'est un drame incompréhensible, les témoignages et l'analyse de la vidéo-surveillance de la gare routière permettront d'évaluer les circonstances pour le moment incompréhensible de ce terrible accident", témoigne Bernard Gallot sous le choc.
Le conducteur du car, âgé de 76 ans, doit également être entendu pour déterminer les causes de ce tragique accident qui a coûté la vie à la jeune fille. Les tests d'alcoolémie et de stupéfiants sur le chauffeur se sont révélés négatifs.

Ce drame porte à treize le nombre de morts sur les routes de la Haute-Loire depuis le début de l'année.

G.V.


Récapitulatif des treize victimes de la route en 2014, en Haute-Loire :

  • Le premier drame de la route a eu lieu à Yssingeaux, le 9 janvier : c'est une jeune femme de 25 ans qui avait perdu la vie au lieu-dit "Livinhac", commune d'Yssingeaux, après avoir percuté un poids lourd (lire).
  • La deuxième victime de la route est datée du dimanche 2 mars : un jeune homme de 24 ans, résidant au Puy-en-Velay, était décédé après avoir percuté un arbre. Le drame s'était produit sur la commune de Polignac, plus précisément au lieu-dit "Rochelimagne" (lire).
  • Puis le samedi 5 avril, en fin de soirée, un jeune homme de 19 ans était victime d'un accident de circulation sur la RD 185 entre Tence et le Chambon-sur-Lignon. Il quittait la chaussée humide pour s'encastrer contre un arbre. A l'arrivée des secours la victime était en arrêt cardio-respiratoire et incarcéré. Il a fallu près d'une heure et demie pour sortir le conducteur de son véhicule, en vain (lire).
  • Le 12 juin, ce sont deux retraités, un homme de 91 ans et une femme de 88 ans, qui se sont encastrés sous un camion au carrefour entre les routes départementales 15 et 154, commune du Mazet-Saint-Voy (lire).
  • Le samedi 12 juillet, aux alentours de 6h30, un accident entre deux véhicules sur la RN88 à hauteur d'Yssingeaux a coûté la vie à un jeune homme de 19 ans, originaire de Loudes, et à un homme de 30 ans, domicilié dans le Cantal (lire). Les deux véhicules se sont percutés face à face à hauteur de la zone artisanale d'Yssingeaux, sur une portion à double sens. L'alcool et la vitesse seraient en cause (lire).
  • Lundi 21 juillet 2014, peu avant 7 heures, un touriste parisien de 41 ans a trouvé la mort sur le CD103 au Chambon-sur-Lignon, au lieu-dit "Le Monastier", après que sa voiture soit venue s'encastrer contre un pylône en béton (lire).
  • Dans la nuit du mardi 22 à mercredi 23 juillet 2014, une jeune femme a trouvé la mort dans un accident à Saint-Vincent, vers 3h55 du matin, au lieu-dit La Ribeyre, sur la départementale 103. Un seul véhicule était en cause ; la victime s’est retrouvée incarcérée dans la carcasse de sa voiture, encastrée contre un arbre (lire).
  • Un homme de 56 ans est décédé le jeudi 14 août des suites d’un accident de tracteur, accident dont il avait été victime dans la nuit du 19 au 20 juillet, sur la commune de Léotoing. Le quinquagénaire avait des problèmes de santé qui ne lui ont pas permis de se remettre de l’accident (lire). 
  • Le samedi 16 août, sur la RN88 à hauteur du Puy-en-Velay, sur la portion qui monte en direction des Baraques, au lieu-dit « Gorges du Lion », une femme de 51 ans a perdu la vie dans un choc avec une seconde voiture. Son véhicule aurait quitté sa voie de circulation avant de percuter un Nissan « Navara » qui arrivait en face (lire). 
  • Le lundi 1er septembre, un jeune homme de 21 ans, a perdu la vie dans une collision frontale sur la RN88, à hauteur de la commune de Saint-Paul-de-Tartas (lire).

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire