Y aura-t-il des fusions de collèges au Nord du département ?

jeu 29/06/2017 - 15:08 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Ce mercredi 28 juin 2017, l’union départementale des syndicats Cgt Force Ouvrière de la Haute-Loire a convié la presse à La Chaise-Dieu pour évoquer un projet de fusion des collèges d’Allègre, La Chaise-Dieu et Craponne-sur-Arzon.
Informés par leurs représentants syndicaux au sein du Conseil départemental, les syndicats ont donné une conférence de presse devant le collège de La Chaise-Dieu pour attirer l’attention du public sur un projet de fusion des secteurs administratifs des trois collèges.

D'une fusion administrative à une fusion géographique ?
Fabien Boyer, responsable F.O. au Conseil départemental de Haute-Loire; explique que « la démarche a été initiée par le Conseil départemental en vue d’économies budgétaires ». Mais pour eux, le regroupement des trois entités administratives en une seule administration est un premier pas vers la fusion géographique des trois collèges et la réduction du personnel. Alors qu'aujourd'hui ils bénéficient d’une gestion différenciée et de dotations individuelles. « Déjà, nous craignons que la mutualisation des moyens entraine une baisse de la qualité de l’enseignement du fait de la centralisation, confie Pascal Samouth, secrétaire général de l’union départementale de Force Ouvrière de la Haute-Loire. Trois classes de 6ème de 20 élèves pourraient devenir deux classes de 30, avec toutes les conséquences que cela peut avoir, comme la diminution du nombre d’enseignants ou l’augmentation du temps de ramassage scolaire ».
Selon les syndicats, un seul conseil d’administration entrainerait, à terme, fermetures de sites et suppressions de postes, comme cela s’est déjà produit.

Le rectorat tempère
Interrogé au sujet du projet de fusion, l’inspecteur académique Jean-Williams Semeraro se veut rassurant : « il n’y a pas de sujet, il y a trois collèges sur ce secteur et il n’y a pas de fusion prévue pour le moment. Nous travaillons en vue de redynamiser le territoire avec l’ensemble de la communauté éducative et des autres partenaires. C’est pour ça que si nous envisageons la possibilité d’un seul conseil d’administration et un seul conseil pédagogique, nous tenons à conserver les trois pôles ».

Un pôle d’excellence envisagé sur l'un des trois sites
Madeleine Dubois, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’éducation, s’exprime, « Dans la mesure où la mise en réseau des trois collèges concernés est une réussite, la possibilité de la création d’un seul conseil d’établissement est une suite logique dans le cadre de notre volonté de faire en sorte d’améliorer leur fonctionnement. Il n’y a pas de fusion géographique prévue, et même nous envisageons, avec l’éducation nationale, la création d’un pôle d’excellence sur un des sites ».

N.S.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire