Week-end footballistique à Brives-Charensac

dim 05/04/2015 - 10:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Renommé Brives CUP pour l’occasion, l’événement verra s’affronter tout le week-end 66 équipes issues de 12 départements. Ce samedi était consacré aux matchs de poules entre les différents clubs avant les phases finales de dimanche.

Festival d’onomatopées
Le centre n’est pas parfait mais le jeune numéro 9 le contrôle aisément, un simple plat du pied déclencherait cette explosion de joie si particulière lorsque l’on marque le but salvateur pour son équipe. A 0-0 c’est le moment, d’autant que les matchs sont courts, 10 minutes. Et les points précieux. Le goal n’y est pas mais l’attaquant dévisse sa frappe. A côté.
« Aaaaaaaarrrrh ». Ca vient de la touche. L’entraineur enrage. Quelques timides « Pfffff » ponctuent l’action sur le terrain. Le foot est aussi affaire de sentiments, mais pas le temps pour les discours, alors joie colère et déception s’expriment le plus spontanément du monde. Tout le monde est absorbé par le jeu.

Une vingtaine de rencontres se sont déroulées dans l’après-midi, pour déterminer les futurs prétendants à la première place. L’année 2014 avait vu s’imposer Six Fours (06) chez les U10, Blavozy Saint-Germain chez les U11 et le Puy chez les U13.

Un moment fédérateur
Après le match, chacun prend le temps d’aller encourager ses partenaires ; les 66 équipes représentent 30 clubs, alors quand on est au repos, ce sont souvent les copains qui jouent. Et ils savent donner de la voix pour stimuler leur équipe, ou chambrer l’adversaire. Les parents ne sont pas en reste ; chacun espère que fiston soit catalyseur ou finisseur de l’action avec un grand A. Mais peu importe le résultat, à la Brives-Cup les matchs se terminent sur des applaudissements, et rien d’autre.

P.F.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire