Week-end festif pour les 600 ans du donjon de Polignac

Par Macéo Cartal lun 02/08/2021 - 07:00 , Mise à jour le 02/08/2021 à 07:00

Cette année marque le 600e anniversaire du donjon de la forteresse de Polignac. Pour l’occasion, l’enceinte de la forteresse ainsi que le village se muent le temps d’un week-end, le 14 et 15 août, et revient vers l’époque médiévale pour célébrer l’anniversaire de ce monument local… et national.

C’était en 1421. Le donjon de la forteresse de Polignac se dresse enfin après 36 années de construction. Pour l’occasion, les associations Forteresse de Polignac et Polignac Animation, ainsi que la mairie de Polignac, ont travaillé conjointement pour préparer cet événement au programme étoffé.

Un anniversaire qui n’aurait jamais dû être célébré

Seule forteresse d’Auvergne ?

Le maire, Jean-Paul Vigouroux, l’affirme : il s’agit de la seule forteresse d’Auvergne. « En général, les châteaux-forts ont une ou deux portes pour accéder à l’intérieur. Le château de Polignac en a six. C’est en ça qu’il s’agit d’une véritable forteresse, qui était quasi-imprenable ».

Outre la situation sanitaire qui aurait pu avoir raison de cet événement, comme l’a rappelé, non sans humour, le maire adjoint et président de l’association Forteresse de Polignac Franck Martel : « Heureusement que le donjon n’a pas été construit en 1420, nous aurions été bloqués », l’histoire du donjon, et de la forteresse, a bien failli s’arrêter il y a plus de 200 ans maintenant.

« La forteresse a été confisqué lors de la révolution française, et vendue comme bien national à un homme de Puy-en-Velay, en 1793. Le contrat stipulait que le donjon devait être détruit car il représentait un symbole de féodalité », explique le maire de Polignac, Jean-Paul Vigouroux. Le sentence ne sera donc jamais appliquée, et le donjon de 32 mètres de haut et ses 144 marches jusqu’au sommet, a continué de surplomber le velay.

Animations, spectacles et bouquet final

Infos pratiques

Soirée spectacles : 15€ en plein tarif / 12 € tarif réduit
Animations dans la forteresse : prix du billet d’entrée.

Les réservations pour la soirée spectacles sont ouvertes jusqu’au 14 août, sur le site internet de la forteresse, dans la rubrique « billetterie », ou directement à la billetterie de la forteresse.

Contacts :
forteessepolignac@gmail.com
04 71 04 06 04

Les animations se tiendront les 14 et 15 août prochains. Des déambulation artistique et musicales accompagneront la quinzaine d’artisans locaux qui exposeront leur savoir-faire. Des ateliers participatifs se tiendront également dans l’enceinte de la forteresse et dans le village comme des ateliers blasons, forge ou encore de tir-à-l’arc. Une programmation tout public avec un point d’honneur en soirée du 14 août. À 19h30, l’humour et les jongleries de la troupe des MandalaS se mêleront à la musique traditionnelle médiévale et festive des Coupeurs de Bourses. Après un intermède où les différents ateliers proposeront des découvertes d’arts et activités anciennes, la compagnie Zoolians enflammera la soirée de son spectacle de feu, où la magie des flammes se terminera par un feu d’artifice lancé depuis la forteresse, par Tech’ni Chic.

La forteresse sous les restrictions sanitaires

Si l’accès aux animations du village ne demande pas de pass sanitaire, l’entrée pour le spectacle en soirée ainsi que l’accès à l’enceinte du château exige d’avoir un pass sanitaire valide, en corrélation avec les restrictions mises en place le 21 juillet dernier. D’ailleurs, ces mesures ont eu un impact sur les visites de la forteresse, où Nicolas Bissonnier, régisseur de la forteresse de Polignac, nous signale une baisse de la fréquentation suite aux mesures sanitaires. « Pour le week-end des 600 ans, nous avons fait descendre certaines troupes dans le village qui étaient à l’origines prévues pour être dans l’enceinte de la forteresse. C’est pour qu’un maximum de monde ait accès à ces animations. Mais forcément, cela joue sur la rentabilité de l’événement et il faut trouver le juste équilibre. C’est compliqué de refuser l’accès à des gens, surtout lors d’un tel événement », confie Nicolas Bissonnier

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés