''Voyager, ça m’a permis de grandir, d'avoir confiance en moi''

mer 23/11/2016 - 17:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

« J’encourage les jeunes à faire comme moi et à partir ! » Ce mercredi 23 novembre, Franck, 28 ans est enthousiaste. Comme une poignée d’autres jeunes, il a participé au forum sur la mobilité internationale pour partager son expérience. Cinq stands, une bibliothèque vivante et trois ateliers étaient présents pour orienter les personnes souhaitant quitter la France quelques temps pour une expérience unique. Près de 260 personnes sont venues se renseigner, un véritable succès pour le Point information jeunesse du Velay (PIJ) qui n'attendait que 150 visiteurs.
L'étranger pour tous les âges
Dès l’entrée, six personnes accueillent les visiteurs, banderoles autour du cou. « Franck-Livre-Italie » Au lieu de présenter des brochures, le PIJ a fait venir les jeunes pour qu’ils racontent ce qu’ils ont vécu. Une manière dynamique de renseigner. Parmi eux, il y a Léa. Elle est partie en Australie à 15 ans. « En général, on nous demande pour partir à l’étranger autour de 17 ans, mais c’est également possible avant », détaille Valérie Pronier, du PIJ. Léa est partie 3 mois où elle a pu suivre des cours… Une expérience très enrichissante pour elle.
C’est également le constat de Franck, il est parti en 2009 pour 2 mois à Vicence. Avant, il était à la recherche d’un emploi. Pendant ces deux mois, il a intégré un cabinet vétérinaire, puis une équipe de recherche cynophile. Il a même pu participer à un exercice de recherche avec cette dernière. « Voyager, ça m’a permis de grandir, d’avoir confiance en moi. Je sais que je peux partir seul, peut-être pas aussi loin, mais ailleurs en France ».
D'autres façons de voyager passées à la loupe
À l'occasion du forum, trois ateliers ont été organisés pour aborder les échanges Erasmus + et les stages Audace +, mais aussi sur les différentes manières de voyager. Maxime Guizouam, de Ceracoop Auvergne (Centre de Ressources et d'Appui pour la Coopération Internationale), a, par exemple, présenté le permis vacances-travail. Cela permet simplement de pouvoir partir en vacances et de financer le séjour avec des petits boulots directement sur place. Ce concept semble séduire, une quinzaine de visiteurs ont participé à la présentation.
Un dispositif pour chaque situation
Différents dispositifs existent pour partir à l’étranger. Chacun est adapté à une situation. Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes et Pôle emploi international proposent des emplois. Sur des panneaux, des dizaines d’autres offres étaient proposées dans de très nombreux pays. Le réseau Cotravaux et Cerapcoop étaient également là. C’était l’occasion d’en savoir plus sur les chantiers, le service volontaire européen ou encore le volontariat solidaire international. Aussi, la DDCSPP de Haute-Loire (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) répondait aux questions sur le service civique hors hexagone. « Moi ce que je regarde, c’est surtout les aides financières », rappelle une maman accompagnée de son fils. Pour cela, les bourses de voyage Zellidja peuvent aider des 16-20 ans. C'est un des stands visités par Brigitte Benas, élue du conseil municipal ponot, Isabelle Valentin de la région Auvergne-Rhône-Alpes et Marc Liaboeuf, président de la Mission locale.

Pour une première, le forum a rencontré un certain succès. Il n’est pas exclu que cela donne suite à un rendez-vous récurent. En attendant, le PIJ répond aux interrogations tout au long de l'année.

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire