Vos cadeaux du Père Noël : Auguste Boudignon et ses aquarelles

mar 12/12/2017 - 18:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Il suffit parfois d'un cadeau pour transcender une vie. En cette période de Noël, propice à la féérie, Zoomdici vous emmène à la rencontre de diverses personnalités du bassin du Puy qui ont eu la chance, un jour, de recevoir un cadeau du Père Noël qui a changé leur vie. Premier volet de la série avec Auguste Boudignon et ses aquarelles.

"J'avais à peine trois ans, et je faisais déjà mes premiers dessins"
"Le Père Noël m'avait apporté une boîte de 50 aquarelles en couleurs, j'avais à peine trois ans, et je faisais déjà mes premiers dessins", nous raconte Auguste Boudignon, qui du haut de ses 86 ans, n'a plus jamais laissé tomber le pinceau. 
Même lorsqu'il était architecte et qu'il travaillait à travers l'hexagone (ses principales réalisations sont au Puy avec la caserne des pompiers ou encore "des immeubles et des villas en pagaille"), il n'a jamais cessé de peindre.

----Exposition ouverte au public du 15 au 23 décembre 2017, 7j/7, toute la journée, à son atelier au 6 rue des Carmes au Puy-en-Velay. Il n'y a pas de thème précis et on y retrouve des oeuvres récentes (les plus anciennes étant le jardin Henri Vinay à l'automne 2016).
-----Un croqueur invétéré
"Je suis heureux, ça me fait vivre du haut de mes 86 ans... Croquer, c'est ma passion", dit-il des étoiles plein les yeux et le sourire en coin, tel le croqueur invétéré qu'il a toujours été, car il ne se contente pas de croquer des portraits à tout crin, il croque tout simplement dans la vie à pleines dents.
D'ailleurs, pendant son exposition, rue des Carmes du 15 au 23 décembre, quiconque lui achètera un tableau aura le droit en prime à un portrait. Il faut tout de même compter entre 200 et 2 000 € la toile... "Je croque en moins de cinq minutes", assure ce passionné qui réalise une toile tous les huit jours.
Il n'arrête d'ailleurs jamais de peindre, "je passe une dizaine d'heures par jour dans mon atelier et j'en suis heureux", se félicite-t-il alors qu'il aura bientôt 87 ans, "à croire que la peinture, ça conserve" lance-t-il dans un grand éclat de rire.

Son coup de pinceau est toujours recherché par les huiles
S'il a une passion dévorante pour la peinture, Auguste Boudignon se distingue aussi par son amour pour son territoire : l'ensemble de la Haute-Loire et plus particulièrement le Puy. C'est pourquoi on retrouve souvent les monuments et le patrimoine vellave dans ses oeuvres. Que ce soit pour le Jubilé ou le Tour de France, où il a à chaque fois confectionné les affiches, son coup de pinceau est toujours recherché par les huiles.
"Laurent Wauquiez a trois tableaux de moi dans son bureau à la Région", détaille l'artiste vellave, "et s'il est élu Président de la République, j'irai le peindre à l'Elysée", assure celui qui expose tous les ans au Grand Palais et qui a été primé il y a trois ans parmi 450 peintres. 

S'adresser au cerveau droit
"La peinture, c'est donner avec son coeur et on s'adresse au cerveau droit, qui est celui des sentiments. Moi je ne m'intéresse pas au cerveau gauche, c'est celui qui sert à compter ses sous. La peinture, c'est de l'amour".


Maxime Pitavy

----Prochain numéro avec Kenny Thomas
En 2000, le célèbre jeune pilote de trail, originaire de Saint-Paulien, a découvert une drôle de surprise sous le sapin alors qu'il n'avait que cinq ans : une moto trial !
-----Quels ont été vos plus beaux cadeaux ? 
Il y a des cadeaux qu'on n'oubliera jamais et le Père Noël en connaît un rayon en la matière. Vous avez peut être vous aussi reçu un jour un cadeau qui vous a marqué à vie ou qui a enclenché une passion. 
Envoyez-nous vos témoignages et vos coordonnées à redaction43@zoomdici.fr, une sélection des plus saisissants et des plus originaux sera diffusée sur Zoomdici.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire