Viols incestueux et violences conjugales aux Assises du Puy

dim 01/03/2015 - 13:11 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

La première session des Assises de cette année au Puy-en-Velay débute ce lundi 2 mars 2015 pour une durée de deux semaines. Les trois dossiers examinés se rapportent à des faits qui se sont déroulés en Haute-Loire entre 1992 et 2013.

Agressions sexuelles et viols sur ses fils
La première affaire est jugée de lundi 2 à mercredi 4 mars. Un père aurait fait subir des agressions sexuelles à ses deux fils de 1992 à 2004. L'un d'eux aurait même été violé. Les victimes sont aujourd'hui âgées de 21 et 26 ans. L'accusé est pour l'instant libre sous contrôle judiciaire. Il risque jusqu'à 20 ans de prison.

Elle perd un oeil sous les coups de son concubin
De jeudi 5 à lundi 9 mars, le tribunal jugera une affaire de violences conjugales. L'accusé est poursuivi pour avoir exercé des violences volontaires et habituelles sur sa concubine ayant entraîné une incapacité totale de travail n'excédant pas huit jours. En 2013, la situation a basculé quand la victime a perdu un oeil sous les coups de son agresseur, ce dernier étant armé. Ce type de violences est puni, au maximum, de dix ans de prison. L'accusé est actuellement incarcéré.

En fuite après le viol de sa fille
Le troisième et dernier dossier concerne un viol sur mineur par ascendant. Il sera examiné de mardi 10 à vendredi 13 mars. L'accusé est donc poursuivi pour le viol de sa fille en 2009 alors qu'elle n'était âgée que de 13 ans. L'homme, d'origine yougoslave, était en fuite pendant plusieurs années. Le 31 mars 2011, un mandat d'arrêt avait été lancé contre lui. Il a été retrouvé à l'étranger puis incarcéré en 2012. L'accusé risque jusqu'à 20 ans de prison.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire