Vigilance orange "Alerte canicule" à partir de ce vendredi

jeu 16/06/2022 - 16:45 , Mise à jour le 16/06/2022 à 16:45

Météo France a placé le département de la Haute-Loire en vigilance orange « alerte canicule » à compter de ce vendredi 17 juin 2022, 14 heures.

La vigilance orange correspond au niveau 3 du plan départemental « gestion sanitaire des vagues de chaleur » . Les prévisions anticipent pendant trois jours consécutifs un dépassement des seuils biométéorologiques définis pour la Haute-Loire : 17° la nuit et 33° la journée à la station météorologique de Chadrac.

L’ensemble des services de l’État ainsi que les maires et l’ensemble des acteurs sont mobilisés pour faire face aux risques de cet épisode climatique et pour protéger la population en particulier les personnes fragiles.

Le préfet appelle à la plus grande vigilance face à cette vague de chaleur, susceptible de présenter des risques pour la santé humaine, en particulier chez les personnes vulnérables (personnes âgées et handicapées, enfants en bas âge, femmes enceintes, personnes en situation de grande précarité, personnes qui prennent régulièrement des médicaments), ainsi que les sportifs et les personnes exerçant une activité professionnelle en extérieur.

Recommandations à adopter en période de fortes chaleurs :

• Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Accompagnez-les dans un endroit frais ;
• Pendant la journée, fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit ;
• Mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains ;
• Buvez au moins 1,5 litres d’eau par jour, même sans soif ;
• Continuez à manger normalement ;
• Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h) ;
• Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers de couleur claire ;
• Limitez vos activités physiques.

En cas de difficultés :

• Les symptômes d’un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 38°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.
• En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez le 15 ;
• Si vous avez besoin d’une aide qui ne concerne pas une urgence vitale, appelez votre mairie.

Pour rappel : Un dispositif canicule est piloté par la préfecture autour de quatre niveaux de surveillance progressifs, coordonnés avec les niveaux de vigilance météorologique :

• Niveau 1 - « Veille saisonnière » - Niveau météorologique Vert
Il est activé automatiquement du 1er juin au 15 septembre de l’année.

• Niveau 2 - « Pic de chaleur / épisode persistant de chaleur » - Niveau météorologique Jaune
Le changement de niveau intervient après l’analyse de plusieurs facteurs :

  • un pic de chaleur limité à un jour ou deux (phénomène qui ne dure pas assez longtemps pour être qualifié de canicule) ;
  • les températures prévues sont proches des seuils biométéorologiques définis pour la Haute-Loire (17° la nuit et 33° la journée à la station météorologique de Chadrac) : il fait très chaud pendant plus de 3 jours. Il ne s’agit pas une canicule, mais d’un épisode persistant de chaleur ;
  • une approche des seuils avec des prévisions annonçant une intensification de la chaleur dans les jours suivants (prémices d’une canicule).

• Niveau 3 - « Alerte canicule » - Niveau météorologique Orange

Le département est placé en niveau 3 « Alerte canicule », lorsque les prévisions anticipent, pendant trois jours consécutifs, des seuils biométéorologiques dépassés. Des mesures prévues par le dispositif spécifique Orsec départemental pourront alors être mises en place (prise en charge des personnes fragiles ou vulnérables, diffusion de recommandations auprès des populations à risques, plan de communication départemental, etc).

• Niveau 4 - « Alerte canicule extrême » - Niveau météorologique Rouge
Ce niveau correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, difficultés d’approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux, panne d’électricité, feux de forêt, arrêt de certaines activités, etc).

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire