Vidéo : une nouvelle formation dans la maçonnerie

jeu 14/03/2019 - 15:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

Afin de répondre à la pénurie de main d’œuvre des entreprises de maçonnerie, le Groupement d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification dans le Bâtiment et les Travaux Publics de Haute-Loire (GEIQ BTP 43), spécialiste du recrutement et de qualification par l’alternance, a proposé de monter un parcours de formation qualifiante sur le territoire préparant au métier de coffreur-bancheur ou constructeur béton armé.
Les coffreur-bancheurs sont en effet ceux qui mettent en place les structures en bétons armés, que l'on retrouve dans tous les bâtiments modernes tels que les immeubles ou les usines (moins pour les maisons d'habitation).

Réunir des entreprises de même activité : une première en Haute-Loire
Ce jeudi 14 mars 2019 marque le lancement d’une nouvelle formation que le GEIQ BTP 43 a construit en collaboration avec le CFA (Centre de formation des apprentis) de Bains et quatre entreprises de gros œuvre adhérentes du GEIQ BTP Haute-Loire (SOCOBAT, ARNAUD SAS, M2I FAYARD, BATIR).
C’est une première en Haute-Loire que de réunir des entreprises de même activité (donc plus ou moins concurrentes) autour de la table pour construire un programme de formation continue à la carte. L’idée était de proposer une formation sur mesure répondant au plus près des besoins de l’entreprise de maçonnerie gros œuvre préparant au métier de coffreur-bancheur.

Un formateur du CFA de Bains, les équipements des entreprises
Cette formation technique et opérationnelle est nouvelle sur le territoire. Elle est composée d’enseignements techniques liés au coffrage à l’utilisation des banches, mais aussi des formations liées à la sécurité comme la Conduite d’engins ou sauveteur secouriste du travail, montage échafaudages, gestes et postures...
Le CFA de Bains apporte sa ressource pédagogique avec son formateur de maçonnerie, les entreprises ont apporté leur expertise et avis sur les contenus de formation. Elles ont aussi joué le jeu de fournir le matériel et les équipements nécessaires pour une formation dans les conditions réelles du chantier, sur la zone industrielle des Fangeas.
Le GEIQ BTP 43 assure quant à lui le recrutement des salariés et le portage des contrats, ainsi que la coordination de tout le parcours de formation en alternance. Les parcours sont personnalisés et sécurisés grâce à un accompagnement social et professionnel.

La quasi certitude d'être embauché par l'entreprise formatrice
Six salariés en contrats de professionnalisation, recrutés par le GEIQ BTP 43, démarrent leur formation de coffreur-bancheur pour une alternance de 12 mois entre entreprises et CFA.
Ils ont la quasi certitude d'être embauché par la suite par leur entreprise formatrice (une bonne douzaine de postes sont d'ores et déjà à pourvoir en Haute-Loire).

Des parcours pesonnalisés
Ces personnes sont mises à disposition au sein des entreprises adhérentes, chacun de ces stagiaires bénéficie d’un parcours personnalisé selon ses besoins en accord avec l’entreprise d’accueil.
Deux salariés réfugiés bénéficient par exemple de modules supplémentaires avec des cours de Français à usage professionnel pour le secteur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics). Une formatrice de Français a proposé un contenu spécifique orienté sur les métiers du bâtiment. 

Maxime Pitavy

Pour rappel qu’est le GEIQ ?
Le GEIQ BTP 43 a été voulu et porté par les entreprises du BTP de Haute-Loire. C’est un outil de recrutement et de qualification au service des employeurs qui met en place des parcours de qualification au profit de personnes en recherche d’emploi et désireuses de se perfectionner ou de se qualifier dans les métiers du BTP.
Le GEIQ embauche des candidats, sans expérience ou expérimentés, diplômés ou sans spécialités… puis met ces salariés à disposition des entreprises adhérentes en organisant un véritable parcours de formation individualisé en adéquation entre les besoins de l’entreprise et du salarié.
Les missions du GEIQ BTP43 sont de former la main d'oeuvre de demain par le biais de contrat en alternance (contrats de pro ou d’apprentissage). Les parcours sont sécurisés par un accompagnement professionnel et social. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire