Vidéo : Un Roi de l'Oiseau tout feu tout flamme

ven 16/09/2016 - 17:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Une poésie enflammée est venue égayer les Festivités du Roi de l'Oiseau ce jeudi soir grâce aux artistes de la compagnie clermontoise Zoolians. Une véritable "standing ovation" a accompagné leur sortie. 
Selon des membres de l'organisation, une telle acclamation au terme de la représentation, cela faisait très très très longtemps... ou peut être même était-ce du jamasi vu.

De Chine, des antilles, de Turquie ou encore... de Landos
C’est à un spectacle de feu à la fois fascinant et poétique que les artistes de la compagnie clermontoise Zoolians ont convié le public ponot ce jeudi soir en avant-première. On recensait près de 1 200 spectateurs puisque la lice était presque comble.
Un public ponot d'ailleurs, façon de parler, car on recensait des spectateurs venus de Chine, des antilles, de Turquie ou encore... de Landos, comme s'en est amusé le présentateur avant le début du spectacle.

Un voyage étonnant dans le monde des flammes domptées
Ce public hétéroclyte a ainsi pu se délecter d'un balet hypnotique où les agrès enflammés ont virevolté dans le ciel vellave au son des percussions tribales, alors que les cracheurs de feu faisaient monter la température. Alors, ne faisant plus qu’un avec le feu, le Phoenix incandescent renaît de ses cendres en une explosion multicolore .
Origines conjugue l’art de la jongle à la magie du feu, qui danse et qui siffle au rythme des percussions tribales, pour un voyage étonnant dans le monde des ombres et des flammes domptées.

Le spectacle proposé vendredi et samedi en soirée
Le public a réservé une véritable "standing ovation", aux artistes clermontois pour cette représentation qui s'inscrit dans un retour aux sources des spectacles Renaissance .
Ce spectacle est à nouveau proposé vendredi à 21 heures et samedi à 22 h 30.

Notre reportage vidéo
>> Découvrez ci-dessous notre reportage vidéo réalisé jeudi soir : 

Reportage : Maxime Pitavy

Le reportage photos 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire