Vidéo : toujours autant de bruit pour le conflit à l'agglo du Puy

mer 13/12/2017 - 12:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

C'est un tapis de doléances en salle des mariages de la mairie qui a succédé aux divers concerts de casseroles de ces dernières semaines, alors que l'harmonisation des régimes de travail des 1 200 personnels concernés fait grincer des dents les syndicats.

"Agir dans l'intérêt de tous et du service public en général"
C'est pour dénoncer "un coup de force social", alors que leur temps de travail va être allongé "sans contrepartie financière", que 200 à 300 agents des trois entités (mairie du Puy, communauté d'agglomération et CCAS) se sont de nouveau réunis devant la mairie du Puy-en-Velay ce mercredi 13 décembre au matin en amont des négociations.
Au moment où débutait la réunion avec le maire ponot Michel Chapuis et le vice-président de l'Agglomération Jean-Paul Bringer, ils ont comme les fois précédentes tenté de faire passer leur message à 120 décibels, en assurant "agir dans l'intérêt de tous et du service public en général".

"Vous êtes à votre place, et nous à la nôtre. L'issue des négociations dépendra du respect de nos échanges"
Zoomdici a pu se glisser à la table des négociations les premiers instants, juste le temps de saisir le ton des échanges. Le maire du Puy Michel Chapuis, qui avait déjà reçu les agents contestataires lors de la première manifestation le 14 novembre dernier, a tenu à clarifier sa position : "je passe mon temps à essayer d'apaiser ce conflit. Je n'ai jamais manqué de respect à votre égard, vous êtes à votre place, et nous à la nôtre. L'issue des négociations dépendra du respect de nos échanges".
Si les syndicats ont multiplié les actions ces dernières semaines, en envahissant l'hôtel de ville ou encore en accueillant les élus de l'aglo avec un concert de casseroles, une initiative reprise la semaine suivante lors du conseil municipal du Puy, le maire du Puy a souligné : "il n'y a eu aucun débordement et je tiens à vous féliciter pour avoir bien tenu vos troupes". À cet échange d'amabilité devaient succéder les négociations, et nous avons alors été priés de quitter la pièce.

"Ce n'est pas que pour le personnel, on pense aussi aux familles et aux résidents que l'on soigne"
Kathia Pignol, qui travaille à l'Ehpad municipal Bel Horizon à Guitard, refuse cette réforme. Et pas seulement pour elle.

  • Découvrez ci-dessous l'animation offerte par les manifestants en mairie du Puy :

Cette journée de discussions devrait marquer un tournant dans les négociations. Un reportage complet sera proposé à l'issue de ces dernières.

Reportage : Maxime Pitavy

Pour aller plus loin : 

Plus de 200 agents grévistes envahissent la mairie du Puy 29 nov. 2017

Agglo du Puy : les élus reçus par un concert de casseroles 30 nov. 2017

Conflit entre agents et mairie : où en sont les négociations ?
 1 déc. 2017

Le Puy : le conseil municipal s'ouvre sur un nouveau concert de casseroles 7 déc. 2017

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire