Tous

Polignac

Vidéo : rencontre avec deux graines de champion d'enduro

mer 02/09/2015 - 19:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Lors de la quatrième manche du championnat de Ligue d'Auvergne, qui s'est déroulé à Saint-Vincent le week-end dernier, Clément Clauzier a encore frappé en s'imposant, alors que son frère Maxime a terminé cinquième, sur près de 150 participants.
Ils sont désormais respectivement troisième et cinquième du classement général provisoire, alors qu'il reste encore trois manches. La prochaine a d'ailleurs lieu ce week-end en Haute-Loire, à Vazeilles-Limandre ce samedi.
L'an dernier, Clément avait remporté cette compétition, talonné de près par son frère Maxime. Mais ils évoluaient en poussin et les voici désormais plongés dans le grand bain des benjamins (catégorie 11-13 ans, une bonne trentaine de participants cette année en Auvergne). L'objectif demeure cependant le podium, et même la plus haute marche.

Sur leur première bécane à trois ans seulement
Les deux jeunes polignacois ont déjà de nombreux trophées chez eux, mais ils en veulent encore plus. Rien que la saison passée, Clément a remporté la coupe de France d'enduro kid, le championnat d'Auvergne de cette même discipline et aussi le championnat d'Auvergne de cross. A chaque fois, son dauphin n'était autre que son frère jumeau, Maxime.
Alors une telle réussite, ça ne s'invente pas et nous sommes allés à leur rencontre au printemps dernier. Il faut savoir que le papa aussi est un féru de moto et que les deux frères ont eu leur première bécane à trois ans seulement.

  • Découvrez ci-dessous notre reportage vidéo : 

"Il n'y a pas de compétition dans les paddocks"
La pratique de la moto n'est pas donnée mais ils bénéficient du soutien de plusieurs sponsors "et c'est aussi grâce à eux qu'on a la possibilité de faire toutes ces courses", notamment pour les équipements et accessoires. Même s'ils sont compétiteurs, vivre de la moto s'avère très compliqué et c'est davantage la passion qui les guide. Seul un cercle très fermé de pilotes de très haut niveau arrivent à en vivre.
Les deux jeunes champions sont entrés en cinquième cette semaine, au collège Saint-Régis du Puy-en-Velay. Et comme ils sont très fusionnels, ils sont toujours dans la même classe. Idem dans leur club d'enduro, où la convivialité avec les copains prime. "Il n'y a pas de compétition dans les paddocks", assure Yannick Clauzier, le père des deux jeunes champions, "sur la piste, c'est la compétition mais dès qu'ils sortent, les enfants jouent ensemble, c'est une belle solidarité", conclut-il. 

Maxime Pitavy 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire