(Vidéo) Plus d'un millier de Gilets jaunes tournent autour du Puy

sam 08/12/2018 - 11:47 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Ils étaient moins nombreux que la semaine dernière ce samedi 8 décembre 2018, sur le parking poids lourds d'Aiguilhe. Mais les Gilets jaunes n'ont rien perdu de cette envie de se faire entendre qui les anime depuis le début de leur mobilisation, soit le 17 novembre 2018. Juste avant de défiler dans les rues du Puy jusqu'à rejoindre la préfecture de la Haute-Loire, les consignes ont été données : "On n'est pas là pour faire la loi, s'il y a des débordements, évacuez les lieux, laissons les forces de l'ordre faire leur travail." Des mots qui ont été applaudis par la foule, avant le départ d'une marche pacifique. Il y a eu des chants, des slogans, des pancartes réalisées à la hâte brandies de-ci, de-là, dans ce cortège formé de quelque 1 500 Gilets jaunes. A l'oral comme à l'écrit, c'est le président Macron qui est visé. 
Chaîne humaine devant la préfecture
En arrivant sur la place du Breuil, face à cette préfecture de la Haute-Loire qui a été incendiée la semaine dernière, une chaîne humaine s'est spontanément formée devant le grand portail. "Notre objectif, c'est de tenir les manifestants à distance des CRS. Et nous tiendrons tant que nous pourrons", a précisé un Gilet jaune, qui s'impose aujourd'hui comme un porte-parole. A ce moment-là, un groupe de casseurs a été éloigné de la manifestation.


(Devant les portes du Géant Casino à Vals-près-le-Puy, ce samedi 8 décembre 2018. Photo DR/S.Ma)
Direction Vals-près-le-Puy

Un peu après 12h30, les Gilets jaunes se sont dirigés vers Vals-près-le-Puy, pour rejoindre le Géant Casino. A leur arrivée, les portes du centre commercial étaient fermées, avec à l'intérieur des clients bien surpris de voir une marée jaune à travers la porte d'entrée vitrée. Demi-tour, mais avant de quitter Vals pour rejoindre la place du Breuil, quelques Gilets jaunes et malgré le désaccord de leurs homologues, ont fait face aux forces de l'ordre présentes. Un face-à-face sans violence. Mais n'est-ce pas de la provocation ? "Non, je ne suis pas armé, je leur ai parlé avec les mains levées. Nous aurions aimé qu'ils viennent avec nous. On n'est pas là pour se battre avec eux. Ce sont des hommes (et des femmes, Ndlr) comme nous, ils devraient nous suivre", explique Henri, l'un des Gilets jaunes à s'être approché au plus près des forces de l'ordre. "Mais s'ils ne sont pas avec nous, à un moment donné ils vont être contre nous", ajoute Jérémy, un autre Gilet jaune. Après un retour à la préfecture, les Gilets jaunes ont repris la marche, direction la place du Martouret, autrement dit la mairie du Puy, puis Auchan à Brives-Charensac. Là aussi, ils ont trouvé le centre commercial portes closes. Ils se sont donc installés sur le rond-point le temps d'une pause avant de repartir en direction la place du Breuil vers 15h30.

A lire : Gilets jaunes : "pour une démocratie plus directe"
Deux interpellations
Deux hommes (chiffres communiqués à 13h30) ont été placés en garde à vue. Le premier a été interpellé devant le grand portail de la préfecture de la Haute-Loire "pour consommation d'alcool sur la voie publique". Rappelons que la Ville du Puy a pris un arrêté d'interdiction de vente, de consommation et de possession de toutes boissons alcoolisées dans le centre-ville. Le deuxième, a quant à lui été interpellé près du théâtre du Puy, en possession d'un lance-pierres, considéré une arme par destination. La préfecture de la Haute-Loire a pris un arrêté interdisant le transport et la possession d'arme par destination. Un troisième arrêté également pris par la préfecture vise à interdire la circulation de produits inflammables.
L'acte IV des Gilets jaunes au Puy en vidéo


L'acte IV des Gilets jaunes, du Puy jusqu'à Brives en images


Monistrol, toujours une forte mobilisation
Les Gilets sont toujours très présents à Monistrol-sur-Loire, au rond-point et aux points de blocages. Les quatre grandes surfaces Intermarché, Carrefour, Aldi et Netto ont fermé leurs portes. Sur Bas-en-Basset, le magasin Colruyt est également fermé ainsi qu'Intermarché et Aldi à Sainte-Sigolène. Toutes les pompes à essence de ces magasins sont également hors service.
Le point de la situation sur le département à 16 heures

Stéphanie Marin 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire