Vidéo : le sport festif à la Corrida du Puy-en-Velay

dim 24/11/2019 - 00:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:59

« À vos marques, prêt, partez ! » : et c'est ainsi que déboulent sur le Breuil les quelque 900 participants de cette folle course qui fête ses 3 ans. Même si l’année passée, elle avait été perturbée en raison des manifestations des gilets jaunes, elle n’a pas failli à réunir du monde cette année malgré la pluie : « ce qui fait la force de cette course, c’est que les gens y viennent pour faire la fête, ils aiment beaucoup ça et c’est ce qui fait que cette course est si spéciale » lance Laurent Alex, le père de l’organisateur de la course. En effet, les costumes étaient de sortie et certains ont fait preuve d'une ingéniosité sans pareil : Freddie Mercury, des sardines, des schtroumphs… tout y est, et plus c’est gros, plus ça passe !

Une ambiance toujours au top
Costumé en Mario, le DJ de la course s’affaire à ses platines pour chauffer les participants. « On se croirait dans une boîte de nuit, alors qu’il est 18h et qu’on est censé courir dans une demi-heure, ça change des trails ! » s'amuse Mathilde, du Puy-en-Velay. Mais il n’y a pas que de la musique, il y a aussi des shows de lumières qui font le bonheur des spectateurs de la course, comme Marin, de Saint-Julien-Chapteuil : « je voyais les lumières dans le ciel depuis Saint-Germain-Laprade, j’ai cru que c’était une boîte de nuit ». Sur le parcours, pas de ravitaillements avec de l’eau, mais avec de la bière ! Au Bobar à la place de la Halle, une table entière était recouverte du breuvage. Les participants les moins sérieux dans leur effort n’hésitaient donc pas à attraper un des gobelets, et ils étaient d'ailleurs plutôt nombreux...

Course à l’américaine et soirée dansante
Le principe de la course reste toujours le même : deux tours de 3,5 km traversant les rues commerçantes du Puy-en-Velay, tout le monde peut y participer. Mais cette année, deux nouveautés ont fait leur apparitions : la course à l’américaine et un repas avec soirée dansante. Pour les compétiteurs, rien de mieux que la course à l’américaine. Le but est d’arriver dans les 30 premiers de la Corrida afin de se qualifier à cette dernière. Après une heure de repos bien mérité, c’est reparti pour un tour, ou plutôt plusieurs, autour d’une boucle de 350 mètres. À chaque tour, le dernier est éliminé et à la fin, il n’en reste plus qu’un. Pour les fêtards, la salle Jeanne d’Arc sera le lieu d’accueil parfait pour un repas et une soirée dansante qui dure jusqu’à trois heures du matin : « L’objectif est de satisfaire tout le monde et de rester dans une ambiance conviviale jusqu’au bout de la nuit » explique Laurent Alex. Le DJ est présent pour mettre l’ambiance et une paella est au menu.

F.R

 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire