Tous

Langeac

Vidéo : le spectre de la désertification médicale plane sur Langeac

mar 11/03/2014 - 17:15 , Mise à jour le 26/11/2020 à 18:34

Selon nos informations, la moitié des médecins généralistes de Langeac devraient partir en retraite dans les trois prochaines années, plongeant encore un peu plus la cité de Saint-Gal dans l'angoisse d'une désertification médicale.

Bientôt un médecin pour 1 000 habitants ?
Aujourd'hui, ils sont huit praticiens libéraux à exercer pour une population évaluée à plus de 4 000 âmes au dernier recensement. Si aucun départ en retraite n'était compensé, le rapport serait donc de l'ordre d'un médecin pour 1 000 habitants (soit sensiblement le même taux qu'au Pérou)...
Ces chiffres sont toutefois seulement symboliques puisqu'il faut raisonner à une échelle cantonale au minimum, et non communale. Rappelons que la moyenne nationale est de l'ordre de 3,33 médecins pour 1 000 habitants et la moyenne départementale d'environ 1,91 médecins pour 1 000 habitants.

Des alternatives déjà engagées... et des propositions pour les candidats
Pas question de dramatiser les faits pour autant, la maison de santé de Langeac devrait être labellisée avant la fin du mois de mars par l'Agence Régionale de Santé d'Auvergne et des pistes sont déjà bien avancées pour recruter de nouveaux médecins.
Retrouvez ci-dessous notre reportage vidéo sur la commune de Langeac, où nous avons interrogé les trois candidats sur les alternatives qu'ils pouvaient proposer pour parer à cette situation préoccupante. Tous considèrent qu'il est du devoir des pouvoirs publics de s'emparer de la problématique.

Reportage : Stéphane Longin et Maxime Pitavy

 

Retrouvez nos précédents reportages :

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire