Vidéo : Le Puy foot prêt à écrire une page de son Histoire

jeu 03/01/2019 - 20:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

"Depuis une dizaine d'années que je suis au Puy, on attend ça". Enfin une affiche en coupe de France car si le Puy foot a déjà atteint ce stade de la compétition à plusieurs reprises, il n'a jamais réussi à le franchir et il n'a jamais non plus accueilli des adversaires de renom.
Alors certes, ils n'ont pas la chance de leurs voisins d'Andrézieux (qu'ils devancent de six points en championnat), qui accuilleront l'Olympique de Marseille dimanche à Geoffroy Guichard, mais les Vellaves ont tout de même hérité d'un grand nom du football français : l'AS Nancy Lorraine, habituel pensionnaire de Ligue 1 mais qui évolue un échelon en-dessous cette année, et qui a notamment vu défiler dans ses rangs un certain Michel Platini.
"Il y a un monde d'écart entre la Ligue 2 et le National 2, c'est certain", analyse Roland Vieira, le technicien vellave, "mais certains de mes joueurs ont connu ce niveau et peuvent guider les plus jeunes sur l'intensité des duels. Et si Nancy est à 80 %, alors que nous on est à 120 %, alors tout devient possible".

"Dans de plus grands stades on n'aurait pas eu le même engouement qu'ici"
S'il y a bien une déception pour les Ponots, c'est de ne pas pouvoir jouer ce match au stade Massot, actuellement en travaux. Les joueurs en plaisantent entre eux : "quand on a vu qu'il y avait les travaux, on s'est dit que ce serait cette année qu'on allait recevoir un gros morceau en coupe de France", rapporte le défenseur central Jérémy Clément.
Il a donc fallu faire un choix et c'est à Brives-Charensac que la rencontre aura lieu. "On avait des possibilités pour se déplacer à 1h30 de voitures d'ici, dans de plus grands stades, mais on n'aurait pas eu le même engouement qu'ici", justifie le Président Gauthier. Le coup d'envoi est prévu à 15h au stade Louis Exbrayat, il reste encore quelques centaines de places, le long de la main courrante, au tarif de 7 € dans les points de vente habituels et au guichet le jour J.

 

"Quelle que soit l'issue de la partie, ça laissera un impact sur la vie du club et son histoire"
Le stade, c'est d'ailleurs la priorité du Président : "ce qu'il faut souhaiter au Puy, c'est de vite avoir son stade à disposition, ce qui est indispensable pour continuer à progresser et au-delà de la coupe de France, qui est un peu bonus, c'est la fin de saison en championnat qui prime et on va essayer de lutter jusqu'au bout pour passer ce pallier et monter en National".
Après être monté en National 2, le club s'approche maintenant du championnant de National. "On va travailler pour y arriver dans les plus brefs délais et la Ligue 2 c'est toujours notre ambition à moyen terme", répond Christophe Gauthier. Une ambition à laquelle fait écho le coach Roland Vieira : "ça faisait longtemps qu'on avait pas vu une Ligue 2 en Haute-Loire donc quelle que soit l'issue de la partie, ça laissera un impact sur la vie du club et son histoire". A-t-on a besoin de match comme ça pour faire vivre le club ? "Oui, occasionnellement mais aussi quotidiennement, c'est pourquoi notre but est de pouvoir atteindre un niveau supérieur en terme de division".

Faire revivre les fantômes du passé
Depuis le début de saison, le Puy foot a un parcours très intéressant en championnat, avec seulement une défaite lors de la première journée, ce qui lui permet d'être leader et sur une dynamique positive. "Notre pain quotidien, c'est le championnat. On est bien placés et la coupe permet de nous amener de bons moments en plus ; on a donc une deuxième partie de saison qui s'annonce intéressante", juge l'entraîneur du Puy.
Le Puy a été une ville de foot avec la D2 il y a une trentaine d'années et chez les supporters, tout le monde en parle encore aujourd'hui. "C'est à nous de leur amener des matchs plus intéressants, qui vont plus donner envie au public de venir au stade. C'est occasionnel avec la coupe et on espère que ça deviendra régulier avec le championnat", conclut-il.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire