Vidéo : le Critérium du Dauphiné à St-Bonnet-le-Froid

mer 08/06/2016 - 20:20 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Fabio Aru s’est imposé en solitaire, ce mercredi à Tournon-sur-Rhône pour la 3ème étape, après un formidable numéro, en résistant au retour du peloton.
Cette étape était marquée par une incursion en Haute-Loire ce mercredi 8 juin 2016. Les communes de Monistrol-sur-Loire, Sainte-Sigolène, Saint-Pal de Mons, Montfaucon-en-Velay et Saint-Bonnet le froid étaient traversées par les plus grands coureurs cyclistes en préparation pour le Tour de France, dont le Brivadois Romain Bardet.

Voici un bref aperçu en vidéo des coureurs traversant le village : 

Prise de vue : Armel Pineau

Et Romain Bardet dans tout ça ? 
Après sa terrible chute de la veille, qui a vu ses derniers espoirs au classement général s'envoler, le Brivadois Romain Bardet a terminé cette 3ème étape en 24ème position, à seulement 2 secondes de l'italien Fabio Aru, qui remporte l'étape au sprint. L'Altiligérien demeure à la 22e place à 1’12’’ du leader Alberto Contador.
Ses espoirs au classement général s'envolent. De la 7ème place, il descend à 22ème. Il reste les victoires d'étapes au leader de l'AG2R-La Mondiale : l'an dernier, il en avant remporté une. 

Romain Bardet avait confié ses impressions à son équipe AG2R-La Mondiale après la 2ème étape :


Dans les rues de Monistrol
A Monistrol-sur-Loire, la mairie avait prévenu la population des perturbations à prévoir sur la circulation à cette occasion. Le Critérium du Dauphiné traversait la commune ce mercredi 8 juin, entre 14h et 15h environ. Lors de cette 3ème étape, les coureurs passaient avenue de la Libération et avenue du 11 novembre. La circulation sur ce secteur était interrompue mercredi 8 juin de 13h45 à 15h. Le stationnement était également interdit sur ces secteurs de 10h à 15h.

Une aubaine économique
Pour le territoire concerné, le passage de la course est une vraie aubaine économique : "on peut estimer à 70 000 euros les retombées, a minima, pour les hôteliers et les chambres d'hôtes de Loire Forez", a indiqué Patrice Couchaud, vice-président de Loire Forez en charge du tourisme.
"650 personnes du staff et des équipes doivent être hébergées". Pierre-Jean Rochette, le maire de Boën-sur-Lignon, espère quant à lui "des retombées positives sur l'image, grâce aux retransmissions télévisuelles, pour faire connaître le territoire aux touristes étrangers".

Même des petites communes
Pour Bernard Thévenet, directeur du Critérium, "il n'y a pas besoin d'être dans une grande commune pour accueillir la compétition, cela montre d'ailleurs l'universalité du cyclisme, puisque les 3 meilleurs coureurs du monde peuvent être présents jusque dans les petits villages", nous a précisé l'ancien coureur. 
Le coût de la candidature d'un tel événement est de 60 000 euros, financé majoritairement par le Département. En 2014, une arrivée d'étape avait eu lieu au Col du Béal.

L'an passé, @romainbardet avait réalisé un numéro d'équilibriste dans la descente du Col d'Allos ! #Dauphinehttps://t.co/hzQ7OL6DIy

— Critérium Dauphiné (@dauphine) 11 mai 2016

Le parcours 2016
Le parcours de la 68ème édition du Critérium du Dauphiné se prête à une explication au long cours jusqu'à l'arrivée finale à Superdévoluy le 12 juin, après 1 147,4 km de route. "Les opportunités seront nombreuses pour Froome, Contador, Aru, Rodriguez, Pinot, Bardet, Porte ou Van Garderen… mais pas forcément décisives", annoncent les organisateurs, Amaury Sport Organisation (A.S.O.), qui gèrent également le Tour de France. 

Huit jours de débat
Des passages flirtant avec les 10 % de pente dès le premier kilomètre, jusqu'à une arrivée en station à 1500 mètres d'altitude pour boucler les huit jours de débat entre les prétendants au titre, les chasseurs d'étapes ou les sprinteurs inspirés par l'édition 2016 : le tracé est à la fois exigeant et ouvert. 
La parole est alternativement donnée aux sprinteurs, puncheurs et grimpeurs de différents calibres : l’Espagnol Jesus Herrada qui s'est imposé ce mardi à Chalmazel-Jeansagnière (étape 2) visera probablement le podium en fin de semaine, mais n'aura pas nécessairement ses chances face aux finisseurs qui auront passé la difficulté précédant l'arrivée à Tournon-sur-Rhône (ét.3). 
 
---------Une bataille pour le titre en trois actes
"Le ton nettement plus alpin des dernières étapes annonce ensuite une bataille pour le titre en trois actes propices aux rebondissements", s'enthousiasme A.S.O. Ainsi, les bénéfices éventuels encaissés à Vaujany (ét.5) auront peu de poids à l'attaque des 4000 mètres de dénivelé positif (sur 141 km) à encaisser le lendemain sur la route de Méribel.
"Le programme est tout juste moins impressionnant pour l'ultime étape, mais un coup de force peut encore éparpiller les membres du podium dans la montée au col du Noyer, suivie d'une descente tout à fait exploitable et d'un dernier effort pour achever sa mission à Superdévoluy", prévient A.S.O. Il sera alors temps de se projeter vers le mois de juillet et le Tour de France.

 
Le programme des étapes
Dimanche 5 juin, prologue : Les Gets, 3,9 km (c-l-m. ind.)
Lundi 6 juin, étape 1 : Cluses > Saint-Vulbas, 186 km
Mardi 7 juin, étape 2 : Crêches-sur-Saône > Chalmazel-Jeansagnière, 167,5 km
Mercredi 8 juin, étape 3 : Boën-sur-Lignon > Tournon-sur-Rhône, 182 km (avec un passage à Monistrol-sur-Loire, Montfaucon-en-Velay et Saint-Bonnet le froid en début d'après-midi)
Jeudi 9 juin, étape 4 : Tain-l'Hermitage > Belley, 176 km
Vendredi 10 juin, étape 5 : La Ravoire > Vaujany, 140 km
Samedi 11 juin, étape 6 : La Rochette > Méribel, 141 km
Dimanche 12 juin, étape 7 : Le-Pont-de-Claix > Superdévoluy, 151 km

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire