Vidéo : la fibre très haut débit au collège de St-Didier

ven 06/10/2017 - 19:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

Ce premier collège du département à être fibré en très haut débit répond à plusieurs conditions : une des premières conditions est que le très haut débit arrive dans la commune. La deuxième, qu’une desserte se fasse via des points de mutualisation.

L’arrivée de la fibre s’effectue en aérien
De ce point de mutualisation, la fibre doit ensuite arriver à un point de branchement qui a été identifié à proximité du collège. De ce point de branchement, l’arrivée de la fibre optique s’effectue en aérien sur un des bâtiments de l'établissement. Pour finir, une desserte doit arriver à l’intérieur du bâtiment.
L’équipe EMOP (Equipe Mobile d'Ouvriers Professionnels) a réalisé la liaison entre l’arrivée de la fibre opérateur et le local serveurs. La mise en service du TDH a eu lieu le 6 juin 2017. Cette étape a demandé la coordination des équipes d’Orange pour l’installation des nouveaux équipements et les services du rectorat pour le paramétrage des équipements réseau en place dans le collège (règles de routage sur le parefeu).

Une économie considérable
Elle est réalisée grâce à la transformation d’un abonnement classique ADSL par un abonnement avec des débits nettement supérieurs pour un coût moindre. L’abonnement Internet Fibre Max s’élève à 99 € H.T/mois (119 € TTC/mois), pris en charge par la Collectivité.
Auparavant, le collège bénéficiait d’un abonnement BIO ADSL 8MMax : 111 € H.T/mois (133 € TTC/mois) qui était à sa charge. 


Le collège va bénéficier de 147 tablettes dont 117 pour les élèves et 30 pour les enseignants
La place du numérique pour le Département est particulièrement importante, ça se traduit par le dégagement de crédit pour le fibrage et assurer la maintenance de tous les appareils, dotation aux collèges de tablettes numériques en liaison avec le rectorat et l’accompagnement des enseignants de façon à ce qu’ils s’adaptent aux nouvelles technologies.
Le collège de 608 élèves pour 23 divisions a été retenu dans le cadre de cet appel à projets et va bénéficier de 147 tablettes dont 117 pour les élèves et 30 pour les enseignants. Les utilisateurs et professeurs remarquent une amélioration depuis l’arrivée du THD pour les usages internet. Par exemple, lors des appels en classe effectués sur l’ENT chaque matin. 

Une installation qui pourrait en appeler d'autres
Après une vérification sur place de l’installation du Très Haut Débit dans ce collège, Jean-Pierre Marcon, Président du Département, se félicite aujourd’hui de découvrir l’utilisation de ses nouveaux moyens de télécommunication : "On ne peut pas rester en dehors de toutes ses technologies ils ne faut pas que les élèves de la Haute Loire soient en retard sur les élèves d’autres département".
Ayant la compétence des collèges, il était logique pour le Département de déployer cette installation et l'objectif est d'en faire émerger d'autres. Le Président de l'exécutif espère bien encourager les collectivités locales et les communautés de commune à avoir les mêmes installations dans les écoles primaires. "Si tout jeune, dès le primaire, on est formé, on aura plus de facilité à s’adapter au collège, puis au lycée", conclut-il.

Ca.L.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire