VIDEO. Groupe MCC : quelles sont les clefs d'une telle réussite ?

jeu 26/05/2016 - 12:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Installée depuis 14 ans à Saint-Paulien, l'entreprise spécialisée dans la fabrication de menuiseries extérieures PVC et aluminium, vérandas, pergolas et portails, ainsi que l'extrusion et l'assemblage de produits en composite, va investir plus d'un million d'euros dans l'extension de son site, ce qui devrait à terme créer une douzaine d'emplois.
le groupe MCC espère que cette récente vague d'investissements va lui permettre de doubler son chiffre d'affaires dans les quatre ou cinq prochain es années. Mais ce n'est pas tout : l'entreprise s'est dotée d'une réserve foncière de 6 000 m² sur une parcelle attenante. De nouveaux investissements, avec de nouvelles extensions du site - et donc de nouvelles embauches - sont fortement envisagés.

Retrouvez cidessous notre reportage vidéo : 


Présent dans 34 départements français, ainsi qu'en Suisse !
Depuis la création de l'entreprise en 2002 (dans l'ancienne usine Bongiraud, pour démarrer l'extrusion), l'entreprise est passée de cinq employés à plus de 80 aujourd'hui. Rapidement, l'entreprise a su diversifier ses activités et multiplier les investissements, en élargissant sa surface, et sa gamme, de production. Dès 2008, le groupe MCC s'exporte, et il est ajourd'hui présent dans 34 départements français, ainsi qu'en Suisse !
De la simple activité d'extrusion et assemblage de profils en composite à base de polystyrène, le groupe propose en plus aujourd'hui la fabrication de menuiseries extérieures PVC et aluminium, de vérandas, de pergolas et de portails. Plus de cinq millions d'euros ont été investis depuis la création de l'entreprise.

Des investissements et des embauches
Sur le site de Nolhac, commune de Saint-Paulien, ils sont une soixantaine et le site de production va être étendu de 2 600 m². Le démarrage des travaux est prévu pour le début du mois de septembre, le bâtiment viendra s'ajouter à l'unité de production de 5 800 m² du site de Saint-Paulien. Le coût de l'opération est évalué à un million d'euros, auquel il faut ajouter 300 000 € pour l'investissement sur l'outil de travail (machines).
Il s'agira d'un atelier vérandas, pergolas et portails en aluminium, alors que l'atelier serrurerie sera également développé. Quant aux emplois générés, sur la douzaine escomptée, déjà deux recrutements ont été opérés (ils sont pour l'instant en formation interne) et l'arrivée des machines déclenchera la dizaine d'embauches supplémentaires, en théorie début 2017.

"Sans le comité d'expansion économique [...], je ne suis pas certain que MCC existe aujourd'hui"
En terme de subventions, concernant cette extension, une seule collectivité a mis la main à la poche : c'est le Conseil Départemental, via son comité d'expansion économique, qui a débloqué 120 000 euros pour accompagner ce dernier investissement."Une belle aide locale", souligne Jérôme Chalaye, le PDG du groupe MCC.
"Peut être qu'il faut le rappeler", insiste-t-il, "car sa pérennité est remise en question mais nous, sans le comité d'expansion, que je suis allé voir dès 2002 lors la création de mon entreprise, je ne suis pas certain que MCC existe aujourd'hui, en tout cas pas sûr que MCC ait eu ce développement". Le PDG relève l'implication et le professionnalisme de son directeur Yves Chemarin : "il a toujours été à l'écoute, il a eu les réponses adaptées à nos projets et les compétences relatives à nos demandes".

----Pour lutter contre la concurrence, le groupe MCC mise aussi sur "des produits d'une qualité optimum" et des certifications avec des labels.-----"100 % de nos produits sont fabriqués dans nos ateliers à Saint-Paulien"
Reste enfin à savoir comment l'entreprise altiligérienne est parvenue à tirer son épingle du jeu dans ce marché très concurrentiel, où les adversaires hexagonaux comptent des effectifs oscillants entre 100 et 500 personnes. "Il faut un positionnement axé sur la souplesse et la proximité avec le client pour s'en sortir", répond Jérôme Chalaye, "on a aussi considérablement développé notre service marketing".
La responsable communication Virginie Fontanel insiste sur le 100 % français : "la politique est de valoriser le savoir-faire français et la proximité : 100 % de nos produits sont fabriqués dans nos ateliers à Saint-Paulien, et 100 % de nos fournisseurs sont français".

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire