Tous

Aiguilhe

'''On veut que les habitants du bassin du Puy s'approprient un peu plus ce bois'''

jeu 22/02/2018 - 13:12 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Des chauve-souris, des écureuils, des pic verts, des merles, des rouge-gorges... Des pervenches, du lierre, du mahonia... Des séquoias, des cèdres, des cyprès, des douglas ou encore des chênes, des fayards, des érables, des pins sylvestres. Voici un bref aperçu des surprises et de la biodiversité que l'on peut trouver dans ce petit bois de la Boriette, datant du début du XIXème siècle et qui, après un mois de travaux, a rouvert ses portes aux promeneurs et sportifs de la cité d’Aiguilhe et de ses environs fin février 2018. On y accède par la plaine de Rome ou par les coteaux d'Aiguilhe.

La lumière est de retour
Ce bois, qui appartient à la commune d'Aiguilhe, n'avait pas été entretenu depuis au moins une douzaine d'années. Il comprenait de nombreux arbres morts. L'entretien de ce bois urbain devenait une évidence et une nécessité pour la collectivité, ne serait-ce qu'en termes de sécurité.
La commune a intégralement pris en charge ces travaux de réfection, qui s'élèvent à 23 000 €. Le bois laisse de nouveau entrer la lumière, ce qui va favoriser une croissance plus rapide de la végétation et désormais, l'entretien devrait être annuel et moins conséquent. 

La réfection d'un bois ne signifie pas tout couper ? Qu'est-ce qu'une approche environnementale ? 
Pendant trois semaines, les riverains ont donc pu profiter d'un formidable spectacle avec des professionnels travaillant jusqu'à 30 à 40 mètres de hauteur. C'est un jeune entrepreneur local, Xavier Peyron, qui a été choisi pour ce chantier "pour son approche environnementale et parce qu'il n'était pas question de tout couper selon lui", nous expliquent les élus du conseil municipal d'Aiguilhe. 
Xavier Peyron est l'élagueur qui a pris en charge les travaux. Quand il s'agit de travaux de réfection d'un bois, il ne s'agit donc pas de tout couper ? Qu'est-ce que ça signifie une approche environnementale ? Comment sélectionne-t-on les arbres qu'il faut abattre et ceux qu'il faut préserver ?  

Une nouvelle signalétique pour 2019 et des garde-mangers naturels
Un changement de signalétique est également prévu à l'horizon 2019. Plus épuré, il se voudra également plus ludique avec notamment des jeux de découverte pour les enfants (qui construisent régulièrement des cabanes dans ce bois) et des explications sur la faune et la flore.
Des nichoirs à chauve-souris devraient également faire leur apparition dans ce contexte, afin de favoriser la biodiversité, tout comme Xavier Peyron l'a entretenue en créant des buchers (les insectes ont besoin de bois mort, mais frais, dont les sucs ne sont pas encore évaporés), qui constituent un formidable garde-manger pour le pic épeiche par exemple.

Un bois inconnu des Ponots ?
Pour rendre le bois plus agréable, le professionnel a également récupéré des troncs d'arbres afin de créer des tables et des chaises qui bordent le sentier piéton. 
Michel Roussel est le maire d'Aiguilhe. C'est un bois que la plupart des habitants du bassin du Puy ne connaissent pas ? Pour la collectivité, l'objectif est aussi de monter en gamme et de proposer un bois plus agréable aux habitants ? 

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire