Une trentaine de cas Covid, pour l’instant, au collège privé d’Yssingeaux

Par Annabel Walker mer 08/12/2021 - 12:00 , Mise à jour le 08/12/2021 à 12:00

La totalité du collège Saint-Gabriel passe en distanciel pendant une semaine après la multiplication de cas Covid.

Ce mercredi 8 décembre 2021, les 350 collégiens de l’ensemble scolaire catholique Saint-Gabriel d’Yssingeaux ne se sont pas rendus en classe. Mais ils ne sont pas en vacances anticipées pour autant. Tout le collège bascule en distanciel pendant une semaine. Et pour cause, plus d’une vingtaine de cas positifs de Covid-19 ont été détectés en début de semaine. « La décision a alors été prise, avec l’Agence régionale de santé et la préfecture, de suspendre l’accueil physique », nous informe le principal Richard Barthélémy. 

« La contamination est partie des tranches d’âges non vaccinées, précise le chef d’établissement, donc les 6e ; elle s’est ensuite propagée aux autres niveaux notamment parmi les élèves non vaccinés. » Selon Richard Barthélémy, les contaminations ne se sont pas faites majoritairement au sein du collège qu’il qualifie de « lieu ultra protégé ». Il en veut pour preuve les retours « à 99 % négatifs » des tests sur les cas contact à la cantine. Quant à la cour de récré partagée entre les collégiens et les écoliers de CM1-CM2, il précise que les plages horaires des récré sont séparées donc ces niveaux ne se côtoient pas.
« Par contre, dès que les élèves sortent du bâtiment, ils enlèvent le masque, se regroupent, attendent le bus ensemble », illustre-t-il, mentionnant un pic de contaminations après le week-end où se sont déroulées des activités extra scolaires de type chorale.

Des contaminations intra-familiales

Mais c’est aussi et surtout au sein des familles que le virus circule. « Là je reconnais bien qu’il est quasi impossible de maintenir les gestes barrières », concède Richard Barthélémy. Aussi, les fratries s’isolent, explique-t-il. Les élèves qui sont vaccinés réintègrent l’établissement s’ils fournissent un test antigénique ou PCR négatif. Il n’y a pas de temps de latence pour tenir compte de l’incubation. « Sachant qu’il y a un peu d’attente de toute façon parce que les professionnels sont très sollicités », relativise le principal.

Ce mercredi matin, les retours de tests au fil de l’eau font état de quelque 30 cas positifs parmi les élèves jusqu’ici.
Retour en classe prévu mercredi 15 décembre sous réserve d’un test négatif.

Incidence Covid par tranche d'âge en Haute-Loire Photo par Covidtracker Source : Santé Publique France

 

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire